Littérature: Alafé raconte "Notre histoire avec Gbagbo"
  • Accueil
  • Culture
  • Littérature: Alafé raconte "Notre histoire avec Gbagbo"

Littérature: Alafé raconte "Notre histoire avec Gbagbo"

jeudi, 09 mai 2013 13:43

Écrit dans un style très journalistique, cet ouvrage est presqu'autobiographique. Alafé se dévoile et l’on découvre à travers les lignes un journaliste très introduit dans les arcanes de la politique. En fait, l’homme a une histoire avec toutes les personnes citées dans son bouquin.

 Littérature: Alafé raconte "Notre histoire avec Gbagbo"

Le journaliste-écrivain Assé Alafé Wakili a indiqué, ce jeudi 9 mai, à Abidjan-Plateau, qu’au-delà de son récit dans son ouvrage intitulé « Notre histoire avec Gbagbo: regard sur 15 années de crise en Côte d'Ivoire », il y a un projet lié à la réconciliation. C’était à l’occasion de la présentation de son nouvel ouvrage.

 

En faisant  signer la préface de son livre par le Pr. Mamadou Koulibaly et la postface par le ministre Cissé Ibrahima Bacongo, il a souligné tout le sens que cela révèle, tant les deux personnalités sont opposées. Une manière pour lui de les amener à dialoguer.

 

« Notre histoire avec Gbagbo » est un ouvrage de 210 pages édité par Harmattan dans lequel l’auteur jette un « regard sur 15 années de crise en Côte d’Ivoire ». On s’aperçoit qu’il a su de sa position de journaliste et observateur assidu de la scène politique, exploité avec aisance ses rapports avec les politiciens.

 

Alafé présente avec sa sensibilité les faits en les étayant par des noms, des lieux, des dates pour donner du crédit à ses propos. En réalité, il ne parle pas de son "histoire à lui" avec Gbagbo mais raconte tout ce qu'il a vécu dans la période du régime Gbagbo. "J'écris pour l'histoire", a-t-il insisté tout au long de ses échanges avec la presse.

 

Dans son récit, il part donc de son histoire personnelle, de ses rapports pour relater l’histoire récente de la Côte d’Ivoire, où coups bas, sournoiserie et violences sont légions.

Écrit dans un style journalistique, cet ouvrage est presqu'autobiographique. Alafé se dévoile et l’on découvre à travers les lignes un journaliste très introduit dans les arcanes de la politique. En fait, l’homme a une histoire avec toutes les personnes citées dans son bouquin.

 

Blessé par la méchanceté, la trahison des hommes, on ne sent à aucun moment chez l’auteur de l’acrimonie lorsqu’il dit sa part de douleur.

 

De fait, Alafé « porte un témoignage pour les générations à venir », pour éviter que la Côte d’Ivoire retombe dans les méandres de la violence.

 

Par ailleurs, il a reconnu que le titre de son ouvragepose beaucoup de problème. « Sur la base du titre, les pro-Ouattara sont inquiets. Quant aux pro-Gbagbo, ils pensent que je fais le procès de Gbagbo », a affirmé l’auteur. Avant d’indiquer qu’il n’en est rien.

 

En tout cas, dans cet ouvrage, il y a une part de fiction. Lelecteur sera frappé par la présence constante d’un personnage énigmatique que l’auteur appelle papa. Quand on demande à l'auteur l'identité exact de ce personnage, il rétorque: « j’invite chacun à le deviner. Voilà la part de fiction ».

 

CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1625 fois Dernière modification le jeudi, 09 mai 2013 18:32