• Accueil
  • Culture
  • "Le FESPACO en France": Le Palmarès du festival de films africains au programme du 14 au 20 avril

"Le FESPACO en France": Le Palmarès du festival de films africains au programme du 14 au 20 avril

samedi, 13 avril 2019 17:25

"Le Fespaco en France" est une initiative de quatre associations pour montrer les films primés du festival, à l'occassion de son 50e anniversaire.

Les meilleurs films de fiction, documentaires, court-métrages primés de la dernière édition du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou seront au programme dans le cadre de la promotion des films du Festival auprès du public européen du 14 au 20 avril 2019. Et précisément dans des villes de province et à Paris.


Il faut signaler qu'en plus des prix européens du Fespaco décernés déjà par l'Union européenne, l'institution européenne, avait annoncé, le 24 février 2019, à Ouagadougou qu'elle participera à la promotion du cinéma africain. Ainsi que des oeuvres africaines primées par le jury du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (Fespaco).


Cette promotion, dira Stefano Minservisi, directeur général du développement et de la coopération internationale de la Commission de l'européenne, se fera à travers le sous-titrage et doublage dans une deuxième langue internationale ainsi dans une langue africaine, des trois films lauréats du festival. Et le soutien à une stratégie de distribution internationale de ces films en Afrique et hors du continent qui se fera à travers l'organisation de deux événements, à savoir le "Fespaco à Paris" et le "Fespaco à Bruxelles".


Ces deux événements, à l'en croire, permettront de mieux faire connaître le cinéma africain au public européen et principalement francophone.


Il faut souligner que c'est le film «The mercy of the jungle» ou «La miséricorde de la jungle» du Rwandais Joel Karekezi qui a remporté samedi l’Etalon d’or de Yennenga à la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Ce film aborde la question de conflit en Afrique.


Ce long metrage de 90 minutes évoque l'histoire du «sergent Xavier, héros de la guerre rwandaise, et le jeune et inexpérimenté soldat Faustin perdut en territoire ennemi où ils combattent une guerre floue».


Synopsis de « The mercy of the jungle »
Le sergent Xavier, héros de la guerre rwandaise, et le jeune et inexpérimenté soldat Faustin sont en territoire ennemi où ils combattent une guerre floue. Ils se retrouvent seuls et sans ressources face à l’inextricable jungle congolaise réputée pour être la plus vaste, la plus dense et la plus hostile du continent. Pris en étau par les combats qui font rage tout autour d’eux, ils n’ont d’autre choix que de s’enfoncer dans un enfer vert.


A noter que la 27è édition du Fespaco est prévu en février 2021.


Salif D. CHEICKNA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Rappel du palmarès  du Fespaco 2019

Prix des Ecoles africaines de cinéma :
Deuxième prix : « La maison de retraite » de Ismaël Césaire Kafando (ISISI-SE du Burkina Faso). Un chèque de 1.000.000 FCA.
Premier prix : « Incompris » de Jaures Koukpemedji (ISMA du Bénin). Un chèque de 2.000.000 FCFA.


Film d’animation :
Prix du jury : « Da tsysy da » de Tojo Niaina Rajaofera (Madagascar). Un chèque de 1.000.000 FCFA
Deuxième prix film d’animation : « Un Kalabanda a mangé mes devoirs » de Raymond Malinga (Ouganda). Un chèque de 2.000.000 FCFA.
Premier prix film d’animation : « Briska » de Nadia Rais (Tunisie). Un chèque de 3.000.000 FCFA.


Séries TV africaine soutenue par Canal+ :
Deuxième prix : « Blog » de Melyou Akré Loba Diby (Côte d’Ivoire). Un chèque de 1.000.000 FCFA.
Premier prix : « Petites histoires, grandes vérités » de Ambrose Cooke (Ghana). Un chèque de 2.000.000 FCFA.


Documentaire court métrage :
Poulain de bronze : « Tata Milouda » de Nadja Harek (Algérie/France). Un chèque de 2.000.000 FCFA.
Poulain d’argent : « Ainsi parlait Félix » de Nantenaina Lova (Madagascar). Un chèque de 3.000.000 FCFA.
Poulain d’or : « Contre toute attente » de Chartity Resian Nampaso et Andréa Ianetta (Kenya/Italie). Un chèque de 5.000.000 FCFA.


Documentaire long métrage :
Prix Robeson de la première œuvre documentaire de la diaspora : « Mon ami Fela » de Joel Zito Araujo (Brésil). Un chèque de 2.000.000 FCFA.


Etalon de bronze : « Whispering truth to power » de Shameela Seedat (Afrique du Sud). Un chèque de 3.000.000 FCFA.
Etalon d’argent : « Au temps où les arabes dansaient » de Jawad Rhalib (Maroc). Un chèque de 5.000.000 FCFA.
Etalon d’or : « Le loup d’or de Balolé » de Aïcha Boro Leterrier (Burkina Faso). Un chèque de 10.000.000 FCFA.


Fiction court métrage
Poulain de bronze : « Un air de Kora » de Angèle Diabang (Sénégal). Un chèque de 2.000.000 FCFA.
Poulain d’argent : « Une place dans l’avion » de Khadidiatou Sow (Sénégal). Un chèque de 3.000.000 FCFA.
Poulain d’or : « Black Mamba » de Armel Guellaty (Tunisie). Un chèque de 5.000.000 FCFA.


Fiction long métrage :
Prix Oumarou Ganda : « Jusqu’à la fin des temps » de Yasmine Chouikh (Algérie). Un chèque de 2.000.000 FCFA.


Meilleur montage : « Mabata bata » de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Meilleur décor : « Desrances » de Apolline Traoré (Burkina Faso). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Meilleure musique : « Sew the winter to my sky » de Jahmil Qubeka (Afrique du Sud). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Meilleur son : « Karma » de Khaled Youssef (Egyspte). Un chèque de 1.000.000 FCFA


Meilleure image : « Mabata bata » de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Deuxième meilleur scenario : « Kétéké » de Peter Sedufia (Ghana). Un chèque de 1.965.000 FCFA (3000 euro).


Premier meilleur scenario : « Regarde-moi » de Nejib Belkadhi (Tunisie). Un chèque de 3.275.000 FCFA (5000 euro).


Prix de la meilleure interprétation féminine : Samantha Mugotsia dans « Rafiki » de Ranuri Kahiu (Kenya). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Prix de la meilleure interprétation masculine : Marc Zinga dans « The mercy of the jungle » de Joel Karekezi (Rwanda). Un chèque de 1.000.000 FCFA.


Fiction long métrage :


Etalon de bronze : « Fatwa » de Majmoud Ben Mahmoud (Tunisie). Un chèque de 5.000.000 FCFA.
Etalon d’argent : « Karma » de Khaled Youssef (Egypte). Un chèque de 10.000.000 FCFA.
Etalon d’or de Yennenga : « The mercy of the jungle » de Joel Karekezi (Rwanda). Un chèque de 20.000.000 FCFA.