• Accueil
  • Culture
  • ciné-école : Le collège "la Renaissance" obtient le premier prix

ciné-école : Le collège "la Renaissance" obtient le premier prix

dimanche, 19 mai 2013 13:38

Le collège "la Renaissance" a obtenu le prix "Eléphant d’or" avec son film  "Aline Boka" (ou une leçon de civisme) présenté dans le cadre du festival ciné-école de Bouaké

ciné-école : Le collège "la Renaissance" obtient le premier prix

Le collège "la Renaissance" a obtenu le prix "Eléphant d’or" avec son film  "Aline Boka" (ou une leçon de civisme) présenté dans le cadre du festival ciné-école de Bouaké dont l’apothéose a eu lieu samedi en présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama.


Le deuxième prix, "Eléphant d’argent", est revenu au lycée "Jeunes filles" de Bouaké avec le film "La Belle Malika" tandis que le prix du meilleur scénario a été attribué à l’école "Haute étude du commerce" (HEC).



Le prix spécial du jury a été décerné à l’école supérieure de commerce (ESC) qui a pris également part à la compétition avec le film "Kpao, c’est zéro".


Mlle Ange Désirée Vanessa Yapi,  élève en classe de première au lycée Jeunes filles, a décroché le prix du meilleur acteur quand le prix d’encouragement a été remis à l’institut Ivoire prestige formation (IPF).


Le ministre Maurice Bandama a dit sa satisfaction  pour l’initiative prise par des jeunes acteurs de Bouaké d’instituer un festival de cinéma dans les écoles de la ville.



Il a assuré que son ministère fera tout pour que la culture qui a pour rôle de réconcilier, prenne la  place qui est la sienne en Côte d’Ivoire.



"Nous comptons appuyer  fortement cette initiative avec l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire  et faire de ce cinéma ce qu'on a fait pour le théâtre scolaire et vacances culture", a-t-il déclaré.



Il a souhaité que cette initiative puisse s’étendre à toutes les écoles du pays, pour que "nous ayons une pépinière  d’acteurs de cinéma, afin que dans  les cinq et  dix ans à venir, la Côte d’Ivoire ait de grands  acteurs, réalisateurs et producteurs",  a ajouté le ministre Bandama.



Organisé par la direction régionale de la Culture et de la Francophonie de Bouaké, en collaboration avec "Humour Production", le ciné-école, démarré le 11 mai, est à sa première édition. Il a réuni plusieurs établissements scolaires, supérieurs et professionnels autour des thèmes de la réconciliation, du civisme, du droit et de l’environnement.


Son objectif était d’amener la jeunesse de Bouaké à s’intéresser au métier du septième art.

 

AIP

Read 1180 times