• Accueil
  • Culture
  • Communication: La Haca et le Csc échangent leurs expériences

Communication: La Haca et le Csc échangent leurs expériences

mercredi, 17 avril 2013 09:00

Une délégation du Conseil supérieur de la communication (Csc) du Burkina Faso séjourne à Abidjan.

Cette visite, faut-il le rappeler, s’inscrit dans le prolongement du protocole d’accord de coopération signé en mars, à Ouagadougou, entre la présidente du Csc, Mme Béatrice Damiba et le président de la Haca, Ibrahim Sy Savané.

Le directeur général de la Haca, René Bourgoin, n’a pas manqué d’apprécier le sens de cette visite : «La présence de cette délégation en Côte d’Ivoire est une marque d’amitié pour nous. C’est une occasion pour les deux parties de mener des échanges approfondis sur des thèmes abordés et communs à l’ensemble des institutions de régulation».

à cet effet, il a mentionné que les deux institutions ont échangé sur la régulation en période électorale. Au dire du directeur général de la Haca, il y a une convergence de vues totale qui est le propre de principes admis. à savoir l’égalité d’accès des candidats pour les médias audiovisuels publics et de l’équité dans le traitement de l’information pour les médias privés. Toujours s’agissant de ces principes, René Bourgoin a affirmé qu’il est interdit pour ces médias de proclamer le résultat des urnes avant même la Commission électorale indépendante (Cei). Pour lui, cette séance de travail a été positive : «Nous nous réjouissons de ces échanges qui ont été très instructifs et utiles. Nous souhaitons qu’au cours du séjour de la délégation hôte, d’autres échanges fructueux aient lieu».

René Bourgoin a, aussi, ajouté que les échanges ont porté sur la libéralisation de l’espace télévisuel en Côte d’Ivoire (ce sujet n’est plus d’actualité au Burkina Faso puisque l’espace est libéralisé) et la Transition terrestre numérique (Tnt).

Le chef de la délégation burkinabé, Mme Abibata Coulidiati Touré, a indiqué, pour sa part, que dans le cadre de la coopération qui existe entre les deux institutions, il était important pour eux de venir en Côte d’Ivoire. Elle a donc mentionné qu’au nom de cette coopération, le Csc du Burkina Faso est venu en mission d’observation de la régulation électorale pour les élections électorales qui se tiendront le 21 avril. Elle a ajouté qu’il s’agit pour le Csc de faire partager sa modeste contribution en matière de couverture des élections, de régulation, d’accès à l’information des populations des différents pays. Mme Coulidiati Touré dira que les échanges ont été très utiles pour la délégation burkinabé. Dans le fond, elle s’est réjouie du fait qu’il n’y a pas une grande différence entre les deux institutions sur la plupart des questions traitées. Avant de souhaiter qu’il y ait des élections apaisées le 21 avril prochain.

S’agissant de la transition numérique, elle a révélé que son pays n’est pas plus avancé que la Côte d’Ivoire. Sauf qu’au pays des hommes intègres, un comité de pilotage a été mis en place. Il est dirigé par le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao. Abibata Coulidiati Touré a, par ailleurs, mentionné qu’au niveau du Csc, une cellule technique a été mise en place qui mène les discussions avec les différents partenaires du projet.

Outre les séances de travail avec la Haca, la délégation du Conseil supérieur de la communication du Burkina Faso qui était, hier, à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) et au Conseil national de la presse, visitera, aujourd’hui, la Commission électorale indépendante (Cei) à 10 heures 00 et le Groupe Fraternité Matin à 15 heures 00. 

Issa T. Yeo

 

Read 1302 times Last modified on mercredi, 17 avril 2013 10:04