J’Com 2013: Le numérique célébré

mardi, 21 mai 2013 09:03
Alfred Dan Moussa. Alfred Dan Moussa. Crédits: archives

Alfred Dan Moussa, directeur de l’Institut des sciences et techniques de la communication, a situé les enjeux des Journées du communicateur (J’com) 2013,  jeudi,  face à la presse.

 

J’Com 2013: Le numérique célébré

La 10e édition des journées portes ouvertes des étudiants de l’Institut des sciences et techniques de la communication se dérouleront, les 1er et 2 juillet 2013, au sein de l’établissement. Le thème retenu cette année est « Les enjeux du passage au numérique ». L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse de lancement de l’évènement, jeudi dernier, à la salle Cercom de l’institut par le directeur, le Dr Alfred Dan Moussa.

Selon le premier communicateur de l’Institut, cette 10e célébration revêt un caractère particulier. Celui de porter une réflexion maximale sur les enjeux du passage de l’analogie au numérique tel qu’indiqué par le thème général. Alfred Dan Moussa justifie ce choix par le fait que le numérique est devenu « incontournable ». En 20 ans seulement, dira-t-il, « il a intégré la vie quotidienne de la grande majorité des citoyens ». En outre, l’intérêt pour ce support est moindre en Afrique. Sur deux milliards cinq cents millions d’internautes dans le monde, seulement 168 millions vivent en Afrique et cinq millions en Côte d’Ivoire.  

Au cours de ce grand rendez-vous de partage de connaissances avec les étudiants, l’occasion sera donnée aux représentants des différentes filières, à savoir : journalisme, publicité marketing, production audiovisuelle, arts et images numériques et télécommunications, d’exposer devant les chefs d’entreprise, leurs parents et autres invités leur savoir-faire, fruit de trois mois de stage interne.

Les journalistes de spécialité presse - écrite proposeront, dans le journal Le communicateur, des reportages sur l’alimentation des Abidjanais à partir du thème : « A Abidjan, on mange tout ». Ceux de la radio, sur des sujets d’actualité et d’intérêt public. Les producteurs télé se chargeront de réaliser des journaux d’information et des magazines inspirés par l’esprit d’initiative.

Les arts et images numériques essayeront d’accrocher le public, en réalisant un film en 2 et 3D, par des affiches, etc., sur la jeunesse face à la cybercriminalité. Les télécoms réaliseront le réseau téléphonique d’une entreprise, intégrant un Babx panasonic de trois entrées et huit sorties. Enfin, les étudiants en publicité-marketing concevront une stratégie de sensibilisation des populations au non-usage du téléphone portable au volant.

Hervé Adou

Stagiaire

 

Read 1224 times Last modified on mardi, 21 mai 2013 11:13