Imprimer cette page

Hommage : La reconnaissance des enfants au Maître du Didiga

mardi, 19 mars 2013 06:00

[19-03-2013 04h00] L’Insaac abritera,  demain,  la deuxième édition de « La conférence des tout - petits », consacrée à une cérémonie - hommage au Pr ZadiZaourou.

Parmi les adultes ou au milieu des enfants, le Maître n’hésitait pas à dispenser son savoir.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

 

 

 

 

Zadi Zaourou, quel héritage pour la Côte d’Ivoire ? Quel héritage pour les enfants »? C’est à travers ce thème que l’Ong « Maison africaine de vie intérieure pour enfants » (Mavie), en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Institut national des arts et de l’action culturelle (Insaac) et l’école internationale Espoir des mamans, sise à Yopougon, organise la deuxième rencontre culturelle à l’intention des enfants. Ce temps d’échanges,  prévu demain, à partir de 9 heures, à la salle de conférences de l’Insaac, prévoit plusieurs activités. Au nombre desquelles, une conférence animée par les enfants, des prestations artistiques et culturelles, une projection des dernières images du Pr. Zadi et une exposition de ses œuvres.

 

Selon Marie-Louise Outohouri Kamaté, initiatrice de ce projet, cette manifestation a pour objectifs de promouvoir l’art et le droit de l’enfant, établir un programme d’échanges entre les écoles et y promouvoir différentes activités culturelles. Il s’agit, entre autres, d’institutionnaliser une « journée ZadiZaourou », tout en valorisant le potentiel inné des enfants et par ce projet, donner l’occasion aux disciples du Maître, d’aider  les élèves de « Espoir des mamans ».

 

L’initiatrice a encore rappelé les fondements de ce contrat moral : « Après son passage à l’école internationale Espoir des mamans, le 16  février 2001, le professeur Zadi Zaourou a insufflé sa sagesse aux élèves. En guise de reconnaissance  pour ce cadeau inestimable, les tout-petits ont pris l’engagement de célébrer la vie et les œuvres de leur grand-père, chaque fois que l’occasion se présenterait. Trois semaines plus tard, c’est-à-dire le 20 mars 2011, le monument culturel est décédé. Pour témoigner de leur amour et du lien né de cette rencontre, les enfants ont décidé de tenir leur promesse, à travers une conférence retraçant la vie, les œuvres et l’idéologie défendue par leur Grand maître, ce 20 mars 2013 ».

 

Petits héritiers de l’art oratoire prôné par le Didiga, les enfants de « Espoir des mamans » honoreront ainsi le professeur, en respectant ses dernières volontés. Ce sera le premier grand-hommage des enfants au professeur Zadi Zaourou. Notons que l’école internationale,  « Espoir des mamans »,  a pour coutume de célébrer la vie des illustres personnalités du monde et, « à l’Ong Mavie, la vie se perpétue à travers le passage du flambeau aux jeunes générations »,  a conclu Marie-Louise Outohouri.

 

Brigitte Guirathé

 

Lu 1605 fois