Grand Prix littéraire d’Afrique noire : Maurice Bandaman a félicité le lauréat 2012
  • Accueil
  • Culture
  • Grand Prix littéraire d’Afrique noire : Maurice Bandaman a félicité le lauréat 2012

Grand Prix littéraire d’Afrique noire : Maurice Bandaman a félicité le lauréat 2012

lundi, 06 mai 2013 22:59

Le ministre de la Culture et de la Francophonie a félicité l’écrivain, hier, pour l’obtention de son prix.

Rendre hommage et féliciter le Grand prix littéraire d’Afrique noire 2012. C’est le sens de  l’audience que le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a accordée, hier, à son cabinet, au Plateau, à l’écrivain Venance Konan, par ailleurs, directeur général du Groupe Fraternité Matin. Septième ivoirien à remporter le Grand prix littéraire d’Afrique noire, Venance Konan s’est illustré, de fort belle manière, avec son ouvrage biographique : «Edem Kodjo, un homme, un destin», paru chez Jean Picollec. Avant lui, les écrivains Aké Loba, Bernard B. Dadié, Jean-Marie Adiaffi, Ahmadou Kourouma, Véronique Tadjo et Maurice Bandaman avaient déjà fait honneur au pays en remportant ce prestigieux prix littéraire du continent.

Profitant de l’audience d’hier, le ministre de la Culture et de la Francophonie a déclaré qu’il était important pour lui de reconnaître le mérite de l’écrivain et de lui témoigner sa reconnaissance en tant que grand auteur : «Venance Konan est une fierté pour notre pays. Je suis donc heureux que les collaborateurs que vous êtes soyez libérés pour venir apporter à notre frère tout l’honneur qu’il mérite. Il est un auteur de qualité». Et de poursuivre : «Le Grand prix littéraire d’Afrique noire est notre coupe d’Afrique en comparaison au sport. Nous estimons que nos lauréats, c’est-à-dire ceux qui défendent la culture au niveau international aussi méritent de recevoir les encouragements de la nation. Nous avons obtenu que le Chef de l’Etat reçoive Venance Konan. Nous irons l’accompagner et nous demanderons que ceux qui défendent notre culture soient récompensés comme le sont les footballeurs. Non pas par rivalité, mais pour une question d’équité. Le gouvernement est disposé à soutenir ce type de projet». Le ministre Maurice Bandaman, tout en promettant de célébrer le lauréat après la réception du Chef de l’Etat, a souhaité que d’autres écrivains puissent glaner d’autres prix dont le Prix Renaudot. 

Le lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique noire, tout en déclarant qu’il était surpris par son sacre, a affirmé qu’il était également très fier d’ajouter son nom à la liste des écrivains ivoiriens qui ont fait honneur au pays. Conscient de la responsabilité qui est désormais la sienne, Venance Konan a mentionné qu’il sait qu’il n’a plus le droit de faire n’importe quoi. Justifiant sa présence à cette rencontre, il a indiqué qu’il était important pour lui de venir présenter le prix au premier responsable de la Culture en Côte d’Ivoire tout en sollicitant son appui pour aller le présenter également au Président de la République, S.E Alassane Ouattara. 

Issa T. Yeo  

 

Lu 1366 fois Dernière modification le lundi, 06 mai 2013 23:03