«Gbêkê reggae festival» : Bouaké, plaque tournante du reggae du 26 au 29 juillet 2018
  • Accueil
  • Culture
  • «Gbêkê reggae festival» : Bouaké, plaque tournante du reggae du 26 au 29 juillet 2018

«Gbêkê reggae festival» : Bouaké, plaque tournante du reggae du 26 au 29 juillet 2018

lundi, 09 juillet 2018 14:04
Abou Sanogo (micro) lors de la conférence de lancement de Gbêkê reggae festival Abou Sanogo (micro) lors de la conférence de lancement de Gbêkê reggae festival Crédits: DR

Bouaké va abriter du 26 au 29 juillet prochain la première édition du festival de la musique reggae dénommé «Gbêkê reggae festival».

L’annonce a été faite le samedi 7 juillet 2018, les promoteurs de cette manifestation culturelle.

Abou Sanogo, journaliste à la première chaîne de télévision ivoirienne (RTI), par ailleurs, commissaire général de ce festival a précisé, au cours d'un point presse, que cet événement a pour objectifs de «montrer le rôle de la musique reggae comme outil thérapeutique et pédagogique. Et surtout d'élever le niveau de la culture locale et de favoriser l'émergence d'un cadre d'échanges».

«Gbêkê reggae festival est un créneau pour éveiller dans les cœurs des populations de Bouaké, l'amour, la solidarité, la cohésion, l'unité et la paix qui sont l'essence de la musique reggae», a dit Abou Sanogo, commissaire de Gbêkê reggae festival.

Ce sera une occasion, a-t-il dit de donner l'opportunité aux reggaemen en herbe, qui n'ont jamais eu droit à une scène d'en bénéficier. En attendant, Abou Sanogo qui avait à ses côtés Oumar De Yénéga, promoteur de musique, Ras Juliane, représentant de la communauté rasta d'Afrique de l'ouest estiment que durant trois jours, Bouaké fera partie des capitales de la musique reggae.

«Pour une première fois, la ville va vibrer aux rythmes de la musique reggae. Car notre objectif est de faire à travers ce festival, la promotion de la ville de Bouaké. Faire aussi la promotion des talents. Informer et sensibiliser les populations de la région de Gbêkê sur l'importance du vivre ensemble et les inciter à une prise de conscience de leur rôle dans la société», explique Abou Sanogo.

Poursuivant, il a ajouté que ce sera un challenge pour montrer qu'il y a du potentiel à Bouaké. «Gbêkê reggae festival va montrer qu'il y a un taux de mélomanes, de professionnalismes qui font de la vraie musique reggae mais qui n'ont jamais eu l'opportunité de participer à un festival».

Ce sera sous le parrainage du ministre des Transports, Amadou Koné, «apôtre de la paix, la fraternité et du vivre ensemble», souligne le commissaire général de Gbêkê reggae festival. D'après Abou Sanogo, c'est une première à Bouaké, il y aura une trentaine d'artistes venus d'horizon divers, du Mali, du Burkina-Faso, de la Guinée etc. De même ceux de la Côte d'Ivoire avec Fadal Day, Hamed Farras, Kajeem, Black Mojah, Kingstone, Goody Brown etc.

Outre les spectacles, le festival, les organisateurs prévoient mener des actions sociales en faveur des pouponnières de Bouaké. Aussi, sera-t-il organisé des atelier, des conférences sur le reggae et sera également marqué par des expositions de produits locaux et un village reggae sur le site.

Boubacar Sylla

Une Correspondance particulière

Lu 306 fois Dernière modification le lundi, 09 juillet 2018 14:23