• Accueil
  • Culture
  • Francophonie : La Côte d’Ivoire fière d’appartenir au monde francophone

Francophonie : La Côte d’Ivoire fière d’appartenir au monde francophone

mardi, 26 mars 2013 21:47
Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman. Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman. Crédits: fratmat

La Commission nationale de la Francophonie (Cnf) a organisé,  le 25 mars,  au Plateau, un colloque pour repositionner le pays dans le monde francophone.

 

 

 

 

 

Nouveau visage de la Francophonie ». Tel est le thème débattu au cours du colloque des Journées de la Francophonie 2013, lundi dernier, à l’hôtel du District d’Abidjan Plateau.

Ce moment de partage intellectuel, présidé par le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation et de la mobilisation des communautés francophones et des décideurs politiques ivoiriens autour de la candidature de la Côte d’Ivoire à l’organisation des 8es  jeux de la Francophonie en 2017. C’était aussi l’occasion de mener des activités de réflexions sur l’état actuel de l’offre de coopération francophone et l’impact de ses missions sur les Etats membres ; en appuyant les efforts actuels de la Côte d’Ivoire en faveur de son repositionnement dans le monde francophone.

Maurice Bandaman s’est réjoui de l’appartenance de la Côte d’Ivoire à la grande famille de la Francophonie. Une Francophonie,  autrefois « gardienne et défenseur de la langue française,  passée à une Francophonie défendant un idéal encore plus large avec une participation des pays parlant plusieurs langues»,  a-t-il mentionné.    

Le Secrétaire général de la commission nationale de la Francophonie, Zoro Epiphane, soutient que le colloque s’inscrit dans les ambitions du Président de la République ivoirien de dynamiser la coopération francophone en l’inscrivant dans une réalité mieux comprise. Pour ce faire, il est indispensable,  selon lui, « d’apprivoiser cette vision, de la décliner et l’appréhender afin d’en avoir une meilleure perception pour pouvoir la porter et la réaliser ».

Au cours de ce colloque, les questions sur les rapports  langue française – langues africaines, Francophonie  et intégration régionale, peuples et gouvernance politique ont été traitées par des professeurs nationaux et internationaux.

Démarrées le 18 mars dernier, ces journées s’achèveront le 27 mars par un dîner-gala au Golf hôtel d’Abidjan.

Hervé Adou

Stagiaire

 

Read 1441 times Last modified on mardi, 26 mars 2013 21:51