• Accueil
  • Culture
  • Foire africaine de Paris : Fraternité Matin à la rencontre de la diaspora

Foire africaine de Paris : Fraternité Matin à la rencontre de la diaspora

lundi, 08 avril 2013 23:19

Business, emploi, mode & beauté, musique, solidarité, tourisme, arts & culture .Tels étaient les différents thèmes abordés dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Une occasion que le Groupe Fraternité Matin a mis à profit pour rencontrer les lecteurs de la diaspora...

La deuxième foire de Paris entièrement consacrée à l’Afrique a ouvert ses portes le vendredi 5 avril dernier. Du Tchad au Maroc, en passant par la Côte d’Ivoire, c’est l’Afrique dans son intégralité qui était réunie dans la grande salle du Palais des Congrès Paris Est de Montreuil. Dans un complexe de 5 000 M2, 300 exposants ont offert, 3 jours durant, la possibilité à plus de 50 000 visiteurs de découvrir la «Mère Afrique» sous toutes ses coutures.

 A l’origine de ce projet, un jeune entrepreneur, Marc Yao. Originaire de la Côte d’Ivoire et devenu chef d’une entreprise immobilière à Paris, il nourrit le souhait d’une Afrique unie et prospère. « On a constaté que la population africaine de France avait tendance à se regrouper en fonction de ses origines. Les Sénégalais avec les Sénégalais, les Ivoiriens avec les Ivoiriens, les Marocains avec les Marocains etc.

La foire africaine est donc l’occasion pour tous les africains de France de se réunir dans un cadre à la fois chaleureux et ambitieux», a déclaré l’organisateur de l’évènement.

Fraternité Matin en ligne, un soulagement pour la diaspora

Les milliers de visiteurs présents au Palais des Congrès de Montreuil ont eu l’occasion d’aller à la découverte de nombreux stands consacrés à l’emploi, à la téléphonie, du transfert d’argent, au logement, ou au commerce. De nombreuses sociétés, à l’instar de Fraternité Matin, étaient également présentes pour l’évènement. Pour Mme Abinan Josiane Tanoh, chef du service Ntic au département commercial & marketing, l’expérience est enrichissante pour le quotidien leader en C ôte d’Ivoire : «Nous nous sommes rendus compte que la diaspora ivoirienne voire africaine en Europe nourrit de plus en plus le besoin d’avoir les informations du pays voire du continent. Et le seul portail disponible à ce jour reste Abidjan. Net.  Dans la mesure où nous sommes  quand même le premier groupe de presse en Côte d’Ivoire, également grand groupe de presse sous-régional, nous avons décidé d’aller vers cette cible-là. Afin de présenter directement nos produits numériques notamment le quotidien lui-même dans sa version numérique. Et Frat Mat Mobile qui permet aussi aussi en temps réel d’avoir toutes les information de notre quotidien sur son téléphone portable pour tous les abonnés Orange, à travers le monde.»

 Interrogée sur la question du journal papier que de nombreux Français souhaitent avoir dans les kiosques européens, la représentante du Groupe Fraternité Matin a répondu sans ambages:» A l’heure du numérique, nous n’allons pas privilégier le journal papier pour la diaspora ivoirienne et pour les Français amoureux de la Côte d’Ivoire. C’est la raison pour laquelle nous leur proposons le journal numérique qui, au demeurant, conserve toutes les caractéristiques du journal papier. Du reste l’avantage majeur du numérique, c’est qu’on le reçoit, bien avant le journal papier. Pour un abonnement mensuel de 10 Euros (environ 6500 F cfa)».

Un coût très compétitif, comme on le voit, et ce dans le but de participer à la  vulgarisation de l’information africaine en Europe. D’ailleurs les nombreux visiteurs qui ont pris d’assaut le stand Fraternité Matin (4m2 entièrement équipé), n’ont pas manqué de se féliciter de cette version numérique qu’ils jugent rapide moins encombrante et bon marché.

Une dimension sociale et humanitaire

Des associations d’aides humanitaires et des Ong étaient aussi présentes à la foire africaine de Paris dans le but de faire connaître leurs projets d’aides à destination de l’Afrique. Locomodeve, Alliances Internationales, le Secours Islamique et l’association Lhed ont ainsi présenté leurs programmes. «Nous avons reçu de nombreuses invitations en vue de participer à d’autres foires européennes en plus du fait que nous avons également été approchés par une association religieuse, la Lhed, soucieuse de trouver une solution à la crise ivoirienne par l’évangile», a déclaré Mme Abinan Josiane avant de poursuivre. Nous avons été contactés aussi par l’association Afrik Asia dans le but d’une coopération entre notre continent et l’Asie».

Momo Louis

Correspondant permanent à Paris

 

Read 1430 times Last modified on lundi, 08 avril 2013 23:21