Festival N’Zounnien à Binao: Les Agni-Allangwa valorisent leur patrimoine culturel
  • Accueil
  • Culture
  • Festival N’Zounnien à Binao: Les Agni-Allangwa valorisent leur patrimoine culturel

Festival N’Zounnien à Binao: Les Agni-Allangwa valorisent leur patrimoine culturel

vendredi, 10 août 2018 13:30
Festival N’Zounnien à Binao: Les Agni-Allangwa valorisent leur patrimoine culturel Crédits: Bellarmin Yao Kan

La 2e édition du Festival des arts et culture des Agni-Allangwa du village de Binao, dans la sous-préfecture de Gbolouville, dénommé « N’Zounnien » signifiant en langue locale fait marquant, a ouvert ses portes le 9 août pour prendre fin le 11 août.

Le village a, à l’ouverture de cet évènement, vibré au rythme des sonorités du terroir et de la fanfare. Les festivités ont été singulièrement marquées par des démonstrations gestuelles d’initiés au rythme du tam-tam parleur « Clin Kpli », des danses traditionnelles telles que le N’Dolé exécuté par des femmes battant des baguettes. Les festivaliers ont également découvert des jeux traditionnels, entre autres, l’Atê « la toupille » et l’Abaogo pratiqué avec une corde et des feuilles de palmier.

Situant les enjeux de ce festival, le commissaire général de N’Zounnien, Ouantchi Bernard, a indiqué qu’il vise à valoriser et pérenniser le patrimoine culturel des Agni Allangwa et à raffermir les liens entre fils et filles du terroir.

L’initiateur de N’Zounnien, par ailleurs président de la Mutuelle de développement de Binao, Mauny Beugré François, a, pour sa part, sollicité l’appui du ministère de la Culture et de la Francophonie pour que ce festival ait une envergure nationale.

Le représentant du ministre de la Culture et de la Francophonie, son directeur des ressources humaines, Jean Claude Djè Kouassi, louant l’initiative de promouvoir la culture,  a dit que le ministre s’est dit honoré de l’organisation de ce festival. Pour lui, valoriser la tradition est un préalable à tout développement. Il a, au nom du ministre, offert un million de Fcfa pour contribuer au  succès de N’Zounnien.

Le directeur général de l’Ageroute, Pierre NGou Dimba, le parrain,  a recommandé  que la culture soit le socle du développement de l’Agneby-Tiassa. C’est pourquoi, il faut la promouvoir afin de la transmettre de génération en génération et relever les défis en termes de cohésion sociale, paix et développement. Il a fait un don de 1,5 million de Fcfa pour soutenir l’organisation dudit festival.

Kouadio Konan Bertin dit KKB y était pour apporter son appui financier.

BELLARMIN YAO KAN
CORRESPONDANCE PARTICULIERE

Lu 352 fois Dernière modification le vendredi, 10 août 2018 13:42