• Accueil
  • Culture
  • Festival "Afrique du rire": Oualas et ses invités installent un resto-maquis à Rabat

Festival "Afrique du rire": Oualas et ses invités installent un resto-maquis à Rabat

mercredi, 23 janvier 2019 09:34
Digeu Cravate et Gohou Michle sur scène Digeu Cravate et Gohou Michle sur scène Crédits: Sercom ADR

Des humoristes africains ont « vendu du rire » au Théâtre national Mohammed V dans une scénographie de resto-maquis

Festival "Afrique du rire": Oualas et ses invités installent un resto-maquis à Rabat

La 2ème édition d'Afrique du rire (Adr) a déposé ses bagages dans la salle de 1500 places du Théâtre national Mohammed V à Rabat pour « vendre du rire ». Ce, dans le cadre de la caravane du festival itinérant de l’humour après les étapes d’Abidjan et de Marrakech. Le 21 janvier 2019, le public n’a pas voulu se faire raconter cet événement qui met en lumière la crème des humoristes du continent et d’ailleurs.

A Rabat lorsque la scène s’ouvre sur un décor de resto-maquis, le public se demande bien ce qu’on va encore leur servir. C’est dans cette ambiance que l’humoriste ivoiro-marocain va leur apprendre qu’« ici, on ne vend que du rire. Mieux, on vous l’offre ». C’est dans cette scénographie que Wahid Bouzidi, Adama Dahico, Rachid Badouri, Tatiana Rojo alias Amou Tati, Redouane, Patson, Gohou Michel, Digbeu Cravate et bien entendu Oualas vont se succéder pour distiller de la bonne humeur dans des styles différents.

Dans une autodérision, Wahid Bouzidi, un personnage d’une corpulence qui ne saurait passer inaperçu, lance à l’endroit du public en racontant ses histoires, « que celui qui ne croit pas que je suis gros, applaudisse ! » Naturellement le public qui se tord de rire le lui rend si bien que cela détend l’atmosphère au resto-maquis de Rabat.

L’empreinte féminine venue de Tatiana Rojo alias Amou Tati et de Redouane aura fortement marquée le public qui a bien apprécié leur prestation. Comme en témoigne l’apparition sur scène d’Amou Tati qui a gratifié le public de danse et de jeux de reins au son d’une musique bien rythmée. A sa suite, Redouane viendra confirmer tout le bien qu’on pense d’elle. Avec Adama Dahico, c’était l’humour aux multiples calculs. En suivant sa logique avec les lettres et les chiffres, l’humoriste semble souvent avoir raison en racontant ses histoires.

A dire vrai, Patson, Gohou Michel, Digbeu Cravate, Oualas à l’instar des autres ont su apporter leur savoir-faire dans cette ambiance de resto-maquis qui sonne l’appel au rassemblement des fils d’Afrique avec le soutien de sa Majesté le roi Mohamed VI sous le haut patronage duquel est placé le Festival Afrique du rire.

Salif D. CHEICKNA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.