• Accueil
  • Culture
  • Festi N’Zima Kotoko à Grand-Lahou: Sa Majesté Tanoé Désiré s’investit dans la promotion de la tradition N’Zima

Festi N’Zima Kotoko à Grand-Lahou: Sa Majesté Tanoé Désiré s’investit dans la promotion de la tradition N’Zima

dimanche, 12 août 2018 16:03
Festi N’Zima Kotoko à Grand-Lahou: Sa Majesté Tanoé Désiré s’investit dans la promotion de la tradition N’Zima Crédits: B. Y. K.

Le village de Lahou-Kpanda, dans le département de Grand-Lahou, a vécu, le 11 août, en présence de nombreux convives, une ambiance carnavalesque au rythme de l’Abissa.

Les N’Zima Kôtôkô dudit village en uniforme et leurs frères venus de l’association Abissa, Kon Eyêlê de la diaspora et Mignir Ebye, célébraient la 3e édition du festival dénommé « Festi N’Zima Kôtôkô », pour valoriser leur  tradition.

Le roi des N’Zima de Grand-Bassam, Sa Majesté Tanoé Désiré, a dépêché une forte délégation de chefs conduite par son 1er conseiller Gnouan Balla et la reine-mère N’Guettiaba II pour y prendre part. Pour contribuer à son succès afin de pérenniser la culture N’Zima, il a fait déplacer spécialement le tam-tam parleur « Clin Kpli » de la royauté et a offert de la boisson et 500 mille Fcfa.

Démarrées le 10 août avec la course à pirogue, les festivités ont connu leur temps fort, samedi, avec la présentation des jumeaux vêtus de blanc et du mariage coutumier en pays N’Zima et le défilé des 7 clans de la société N’Zima et leurs symboles. Les Alohomba sont symbolisés par (aigle, calebasse, Rafia), les Adahonlin par ( palmier, perroguet), les Azahoulé par (igname, harmonica), les Ezohilé par (chat, riz, eau, corbeau). Les Mafoulè sont caractérisés par (or, argent, pirogue), les Nvavilé, détenteurs de l’Abissa, par (mais, tam-tam) et les N’Djouafo par ( chien, feu).

Le 1er conseiller livrant le message du roi, a indiqué qu’il exhorte le peuple N’Zima Kôtôkô a démeuré uni et solidaire.

Le président de l’association des N’Zima de Grand-Lahou « Yê Li Kon », Daniel Gnangni, a indiqué que ce festival vise à valoriser et pérenniser le riche patrimoine culturel des N’Zima et à l’inculquer aux nouvelles générations. Pour lui, c’est aussi un moment de réjouissance et de retrouvailles entre les fils et filles du terroir. Il  s’est réjoui de l’intérêt que le roi des N’Zima lui accorde, avant de lui témoigner sa reconnaissance et à sa délégation.

B. Y. K.
Infos: une correspondance particulière

Read 143 times Last modified on mercredi, 15 août 2018 10:42