• Accueil
  • Culture
  • Exposition itinérante: La photographie au service de la réconciliation

Exposition itinérante: La photographie au service de la réconciliation

lundi, 26 mai 2014 11:14

L'objectif est de toucher la population qui a été la principale victime de ces atrocités, de consolider la cohésionsociale, de privilégier les débats afin d’amener tout le monde à comprendre l'importance de la paix.

 

 

 

Exposition itinérante: La photographie au service de la réconciliation

L'Union nationale des photojournalistes de Côte d'Ivoire (Unpjci) a fait une exposition de photographies sur les événements de la crise post-électorale du 24 au 25 mai, à la place de la paix de Divo.

Selon Sévi Hervé et Etien Tano Emmanuel, respectivement commissaire de l'exposition et président national de l'Unpjci, celle-ci a connu un véritable succès dans la cité du Djiboua. "Ce sont plus de 1000 visiteurs que nous avons reçus par jour. Il y a eu un engouement de la part des populations. Surtout des mères qui ont pris d'assaut les stands. Le succès de cette étape a dépassé nos espérances", ont-ils déclaré.

Pour eux, l'objectif est de toucher la population qui a été la principale victime de ces atrocités, de consolider la cohésionsociale, de privilégier les débats afin d’amener tout le monde à comprendre l'importance de la paix. « Les échéances électorales étant proches, il faut sensibiliser les populations pour qu'elles ne tombent plus dans le jeu des hommes politiques qui ne visent que leurs seuls intérêts », ont-ils soutenu. Ils ont invité, alors,ces derniers à écouter les populations.  Car, disent-ils, c'est l'intérêt général qui doit primer.

Des visiteurs, après avoir fait le tour des 50 photographies exposées, ont salué ce travail professionnel fait par l'Unpjci, témoin de cette crise et son initiative de réconcilier les Ivoiriens à travers des images. Les populations disent avoir pris acte des messages prônant la paix, la réconciliation et la cohésion sociale en Côte d'Ivoire qui sont des facteurs de développement et d'émergence.

Après Divo, c'est Bouaké qui va accueillir l'Unpjci dans le cadre de cette exposition de photographies sur la crise post-électorale.


SOUMAILA  BAKAYOKO

CORRESPONDANT RÉGIONAL