Print this page

Décès de DJ Arafat : Des hommes de cultures se prononcent

mercredi, 14 août 2019 16:55
Décès de DJ Arafat : Des hommes de cultures se prononcent Crédits: DR

Claude Tamo, Journaliste : « Il a su se bâtir une identité propre à lui »

Je suis affligé à un double titre. Parce que je perds un artiste, mais aussi un fils. Car son père était un ami très proche. On l’a vu naître, on l’a vu grandir. Il avait beaucoup de talent. Et il a su se bâtir une identité propre à lui. Notamment à travers ses nombreux buzz. Mais c’était purement marketing, pas plus que cela. C’est quelqu’un qui avait su apporter une nouvelle dynamique au Coupé-décalé. Il avait su créer la compétition avec ces buzz et défis. Ces challenges ont d’ailleurs contribué à rehausser le niveau du Coupé- décalé. C’est une grosse perte pour la Côte d’Ivoire.

Agalawal, artiste-comédien

« Je ne trouve pas les mots »

Je n’ai pas encore réalisé. Je n’arrive pas à croire. Je n’arrive pas à l’accepter. C’est tellement choquant et brutal. Mais, c’est le destin. Je ne trouve pas les mots. On va prier pour le repos de son âme. Je présente mes condoléances à la famille biologique de l’artiste, ainsi qu’à tous ses fans.

Ahoua Blétchi Noël alias Gros Bedel, homme du showbiz

« Il va rester dans l’histoire »

Le génie du Coupé-décalé est parti. Il va rester dans l’histoire. Il fait partie de ces génies dont le séjour est bref sur la terre. Je me demande si la famille du Coupé-décalé pourra survivre à ce choc. Quelqu’un, dans ce mouvement, pourra-t-il porter le Coupé – décalé comme l’a fait Arafat ? Après Douk Saga, c’est bien Arafat qui a animé le Coupé-décalé. J’ai fait des tournées avec Arafat. Dix minutes avant qu’il ne monte sur scène, il n’est plus reconnaissable, c’est une personne transcendée que vous avez devant vous. C’est un véritable génie, il va nous manquer.

Zoumana Bakayoko, Directeur général d’Ivoire Tv Music et proche du ministre d’État Hamed Bakayoko

« Il mérite un hommage à la mesure de ce qu’il a apporté à la Côte d’Ivoire »

Nous avons été ce matin (ndlr 12 août) à la Polyclinique des 2 Plateaux, avec le ministre d’État Hamed Bakayoko, pour constater le décès de Dj Arafat. Nous avons ensuite été au domicile de l’artiste, puis à Ivosep. Ça a été une surprise pour tout le monde. Nous sommes tous affligés. L’artiste mérite des funérailles à la mesure de ce qu’il a apporté à la Côte d’Ivoire, et je ne doute pas que ce sera le cas.

Malone Baba Tundé, homme d’affaires

« C’était quelqu’un de très gentil »

J’étais à son dernier spectacle au stade d’Angré, il y a deux semaines de cela. Un véritable succès. Je l’ai beaucoup côtoyé, et je retiens de lui que c’est quelqu’un de très gentil. Aujourd’hui, les mots me manquent. Il a beaucoup de talent. On vient de perdre un monument, c’est un coup dur. On ne s’attendait pas à cela. Il a beaucoup fait pour la Côte d’Ivoire, voire pour l’Afrique.

DRAMOUS YÉTI