Danse et chorégraphie : « Un pas vers l’avant », dès demain à Taabo !
  • Accueil
  • Culture
  • Danse et chorégraphie : « Un pas vers l’avant », dès demain à Taabo !

Danse et chorégraphie : « Un pas vers l’avant », dès demain à Taabo !

dimanche, 02 septembre 2018 12:14
Ange Aoussou-Dettmann, un talent créatif qui a érigé le partage de son savoir et savoir-faire en sacerdoce avec « Un pas vers l’avant ». Ange Aoussou-Dettmann, un talent créatif qui a érigé le partage de son savoir et savoir-faire en sacerdoce avec « Un pas vers l’avant ». Crédits: DR

Danse et chorégraphie : « Un pas vers l’avant », dès demain à Taabo !

Formations, parades, restitutions et spectacles sont au menu de l’édition 2018 du festival, du 4 au 16 septembre, initié par  la danseuse Ange Aoussou-Dettmann.

Ce mardi 4 septembre, s’ouvre dans la localité de Taabo, le 7e Festival de danse et chorégraphie contemporaines, « Un pas vers l’avant ». Il s’agira, dans un premier tempo, d’un stage de renforcement des capacités au profit de jeunes danseurs (euses) et de compagnies émergentes, aussi bien de Côte d’Ivoire que de pays de la sous-région ouest-africaine. Et ce, à l’initiative de la danseuse-chorégraphe ivoirienne Ange Aoussou-Dettmann établie en Europe (Allemagne) depuis plus d’une décennie, et qui a fait ses classes, ici en Côte d’Ivoire, au Danté Théâtre, l’Institut Djolem, le Kotéba…, mais aussi à l’Ecole Des Sables de Dakar (Sénégal).

Pendant une décade donc, entourée de professionnels européens et africains, Ange Aoussou-Dettmann et ses pairs, notamment Massidi, Glinz, Seydou…, inculqueront, à travers « Un pas vers l’avant », les codes, subtilités et autres figures à même de leur offrir le sésame du marché international de la danse contemporaine, aux jeunes danseurs et directeurs de troupes.  De la danse contemporaine universelle ou africaine, du jazz au zumba, en passant par la rumba et autres danses athlétique, les auditeurs recevront les fondamentaux des aptitudes et attitudes. D’autant plus qu’Ange Aoussou-Dettmann reste convaincue que « La danse peut changer le monde, car peut changer la vie de myriades de jeunes gens qui peuvent se soustraire de la précarité par l’art de la danse ».

Après le stage de Taabo qui sera ponctué, chaque soir d’une animation, ce sont le rond-point central puis le Centre d’action culturelle d’Abobo, la populaire commune abidjanaise, de 13h à 18h, le 13 septembre qui sera l’arène de performances publiques. Avant que les stagiaires ne restituent, respectivement, les 14 et 15 septembre, respectivement, à l’Institut français au Plateau et au Goethe Institut à Cocody, ce qu’ils ont appris, en prélude à des spectacles, de 19h à 22h. A l’affiche, côté show, l’on note « Destination infinie » avec la compagnie Dunmanlé, « L’esprit voyageur » avec le duo O’Koul et la prestation de la troupe Kassou-Tri.

Faut-il le noter, Ange Aoussou-Dettmann qui porte avec passion son projet « Un pas vers l’avant » de…l’avant, pour en être à sa 7e édition, a, tout aussi de par son investissement au bénéfice des jeunes créateurs, été cooptée comme membre du jury de la catégorie « Danse de création » au VIIIes Jeux de la Francophonie Abidjan 2017.

REMI COULIBALY

Lu 209 fois Dernière modification le dimanche, 02 septembre 2018 12:19