Print this page

Communication sociale : « Allons voter ! », une campagne multimédia pour un devoir citoyen

dimanche, 09 septembre 2018 17:45

A partir du 20 septembre, un programme de sensibilisation citoyenne incitant au devoir d’électeur, sera lancé à travers des films, affiches et spots-audio.

Par la réalisation, la diffusion médiatique et la projection publique de films très courts qui ont tous pour thème le devoir de voter, avec pour message clairement énoncé, le slogan « Allons voter ! », une campagne de communication sociale et citoyenne, sera lancée le 20 septembre, sur toute l’étendue du territoire national. L’information a été dévoilée, le samedi 8 septembre, au Palm-Club d’Abidjan-Cocody.

Elle est émane de l’initiative de l’entrepreneur social ivoirien, Anicet Hebloundessou Konan, Supply chain manager, Young African Leaders 2012, fondé par Hillary Clinton et fondateur du réseau d’insertion professionnelle des jeunes, My Way Network. Sont associées à cette campagne, des associations sœurs de jeunes et de femmes partageant le même idéal de paix et de démocratie, l'Ambassade des Etats Unis en Côte d'Ivoire, ainsi que plusieurs associations de jeunesse avec à leur tête le Conseil national de la jeunesse de Côte d'Ivoire.

Sur l’opportunité de la campagne « Allons voter ! », Anicet H. Konan explique : « En Côte d'Ivoire, après une longue période de monopartisme (30 ans), la transition démocratique au sommet de l'Etat s'est toujours faite dans des conditions « calamiteuses » qui, rarement, ont été le seul reflet de l'action citoyenne de glisser un bulletin dans une urne. Au niveau des élections locales, le jeu politique a souvent consisté à la mobilisation par la technique du « bétail électoral » qui est une sorte de marchandage de l'action de voter pour le candidat qui offrira quelques avantages immédiats. Tout cela a largement contribué à décrédibiliser le sens du vote comme action citoyenne pour changer la société. Le premier tour des élections de 2010 a été une sorte d'exception démocratique en mobilisant une frange exceptionnelle de la population qui a exprimé sa volonté par le vote (plus de 80% de votants). Mais les événements post-électoraux et la guerre ont tôt fait de décrédibiliser à nouveau « le vote ». Les élections locales et régionales qui ont suivi ont montré un taux d'abstention exceptionnel (près de 70%), comme pour exprimer que le vote serait devenu inutile en tant qu'action citoyenne pour changer le destin collectif à la fois au niveau local que national ».

Célébrités de la culture, du sport, de la société civile et réseaux sociaux

Aussi, explique Anicet Konan, le présent projet a pour objectif principal de remettre le « vote » dans les consciences collectives, le vote comme action, comme devoir citoyen. Ainsi, par les spots et affiches, « Allons voter ! » sera le leitmotiv répétitif et fédérateur. La parole et l'image seront incarnées autant par « Monsieur tout le monde » que par des célébrités de la culture, du sport, de la société, les représentants des chancelleries avec à leur tête, la chargée d’Affaires de l’Ambassade des USA en Côte d’Ivoire... Aucun homme ayant une ambition politique ne figurera dans ces films. Le format court choisi, en se rapprochant des codes de la publicité, a pour but d'impacter plus efficacement.

Le film sera diffusé sur des plateformes classiques et grand public. Mais les plateformes web et les réseaux sociaux seront un vecteur de diffusion privilégié et innovant. Des comptes sociaux seront ouverts et dédiés à la promotion de ces courts films et leur diffusion se fera par « viralité ».

Des versions audio des films seront réalisées pour diffusion sur les toutes les radios nationales et locales. Cette campagne, il importe de le préciser, sera soutenue par une campagne d’affichage sur des supports de 12 m2 à travers le district d’Abidjan et deux villes de l’intérieur pour la phase test de 2018. L’objectif est de couvrir toutes les 31 régions de la Cote d’ivoire d’ici à 2020, afin que toute la nation entière soit sensibilisée à accomplir ce devoir citoyen.

12 communes-cibles dans l’objectif

À partir du 20 septembre donc, une caravane sillonnera  12 communes du pays. Ces 12 cités font partie des localités ayant eu les plus faibles taux de participation aux dernières législatives de 2016. Ce sont: San Pedro, Soubré, Gagnoa, Daloa, Duekoué, Bouaké, Yamoussoukro, Abengourou, Aboisso, Yopougon, Abobo et Port-Bouët.

My Way Network qui est le promoteur principal de cette action de sensibilisation, faut-il le noter, est un réseau à caractère social qui s'est spécialisé depuis plusieurs années dans l'éducation populaire en menant diverses actions : campagnes d'alphabétisation, de sensibilisation à la salubrité, de montage de micro-projets, de formation à l'usage des Tic, de sensibilisation à la bancarisation des micros entreprises, etc., dans les marchés, les garages mécaniques, les restaurants précaires, les bars etc. et tous les lieux où n'arrivent pas les actions des promoteurs sociaux classiques. De ce fait, My Way Network s'est constitué un réseau concret sur le terrain à travers lequel seront aussi diffusé les films à l'occasion de projections publiques suivis de débats autour de la question du « vote comme devoir citoyen et moyen de placer sa voix dans le débat national ».

REMI COULIBALY

Read 186 times Last modified on dimanche, 09 septembre 2018 17:46