• Accueil
  • Culture
  • Communication publicitaire/Jacques Séguéla : « L’Afrique est le continent du présent et du futur… »

Communication publicitaire/Jacques Séguéla : « L’Afrique est le continent du présent et du futur… »

dimanche, 01 juillet 2018 14:37

Invité d’honneur de la 6e édition des Ascom, le 5 juillet, l’icône mondiale de la Com’, auréolée de 1500 campagnes pub, 20 présidentielles et auteur de 27 ouvrages,  croit en la créativité africaine.

C’est le jeudi 5 juillet, à partir de 9h à l’espace Crrae-Umoa d’Abidjan-Plateau, que se tiendra la 6e édition de la grand’messe des as de la communication, du marketing et de l’évènementiel (Ascom). Autour du thème, « La communication, hier, aujourd’hui et demain », le publicitaire français, perçu comme le « pape de la communication », Jacques Séguéla (84 ans), qui en est l’invité d’honneur, prononcera une conférence publique.

Dans un entretien téléphonique, celui qui a signé plus de 1500 campagnes publicitaires, 20 présidentielles avec pour coup de cœur, la fameuse « Force tranquille » de François Mitterrand, en 1981, et auteur de 27 ouvrages, a exprimé son enthousiasme quant à prononcer, pour la première fois, une conférence sur le continent africain. Bien plus, Séguéla soutient que « L’Afrique est le continent de la fin du 21e siècle et celui du 22e siècle dont les prémices s’écrivent aujourd’hui ». Car, à l’en croire, « avec une population de près de 1 milliard en 2050 dont 40% de jeunes, le continent sera le centre du monde de demain ».

C’est pourquoi, tout en invitant les décideurs de l’écosystème de la communication, aussi bien que ceux des sphères politiques, économiques, culturelles et sociales à comprendre l’intérêt stratégique des Ascom, il les incite, par la même occasion à inscrire la communication au cœur de leurs stratégies. Stratégies qui ne sauraient prospérer avec une jeunesse bien formée et ouverte sur les mutations technologiques qui réinventent les modes de diffusion de la communication, mais aussi de sa conception et de sa consommation.

Toutefois, Jacques Séguéla estime qu’il faille remettre au cœur la communication, les valeurs éthiques et déontologiques, recadrer les pratiques axiologiques et utilitaires de la publicité face à l’essor technologique et la stratégie de création. « La publicité est une arme, à condition qu’elle touche les âmes, elle doit être transparente et simple », confie-t-il avant de proclamer : « La publicité est un mensonge qui dit la vérité ». D’où son enthousiasme à échanger avec les étudiants ivoiriens, notamment ceux du Cercom de l’Université de Cocody, en marge des Ascom.

« Le diable s’habille toujours en Gafa »

Dans un contexte mondialisé, le publicitaire soutient que le défi majeur de l’Afrique voire du monde entier, est de faire front contre les géants du Web qui constituent les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) et qui ont un Pib supérieur à des nations riches comme la France. Une invite au communicants du continent à croire en leur seul talent créatif, indépendamment des innovations technologiques.

Fort à propos, et doué dans la maïeutique de la formule et du slogan, il annonce que son prochain livre portant sur le sujet, s’intitule, d’ores et déjà, « Le diable s’habille toujours en Gafa ».

A juste titre, dans le cadre des Ascom initiés par le communicant et journaliste ivoirien Russel Michel Lohoré, Jacques Séguéla prendra part à la remise des Awards aux As du microcosme de la Com « Made In Côte d’Ivoire », procédera à la dédicace de certains de ses ouvrages et échanger avec des personnalités de haut vol. Les Ascom 2018 sont placés sous le patronage d’Anne-désirée Ouloto, ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du développement durable, Porte-parole adjoint du gouvernement, la présidence du ministre du Tourisme, Siandou Fofana et le parrainage de Touré Mamadou, Secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

REMI COULIBALY

Read 605 times Last modified on dimanche, 01 juillet 2018 19:35