"La Collection fantôme" : Un appel à la protection et à la sauvegarde des biens culturels

  • Accueil
  • Culture
  • "La Collection fantôme" : Un appel à la protection et à la sauvegarde des biens culturels

"La Collection fantôme" : Un appel à la protection et à la sauvegarde des biens culturels

lundi, 26 novembre 2018 19:50

Consciente du fait que le patrimoine culturel est indispensable à la cohésion sociale, la Fondation Orange Côte d’Ivoire a décidé  d’accorder une attention particulière à ce domaine

"La Collection fantôme" : Un appel à la protection et à la sauvegarde des biens culturels

La directrice du Musée des civilisations de Côte d’Ivoire, Silvie Memel Kassi, suite au vol d’une centaine d’œuvres d’art, avait indiqué, en son temps, l’urgence d’une mobilisation générale pour la protection et le développement du musée.

C’est sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Francophonie que le Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire, la Fondation Tapa pour les arts et la culture et l’association l’Art(sans)frique ont organisé, le 22 novembre 2018, à Abidjan-Plateau, le lancement du projet « La Collection Fantôme ».

Il faut souligner que cette collection est un appel à la protection et à la sauvegarde des biens culturels. Ce projet est à la fois porté par les artistes et le monde de la culture. Il s’agit à travers ce projet d’un ensemble de réponses au questionnement que soulève le phénomène du trafic illicite des biens culturel dont le Musée des Civilisations fut une victime lors de la crise postélectorale de 2010.

Ce sont une centaine d’œuvres d’art au nombre desquelles figurait toute la collection « or » du Président Félix Houphouët Boigny qui ont été volé. Parmi les objets volés, figuraient des bijoux royaux, des masques, des sculptures, des parures et des objets d'arts religieux traditionnels, dont certains dataient du XVIIème siècle.

Consciente du fait que le patrimoine culturel est indispensable à la cohésion sociale la Fondation Orange Côte d’Ivoire a décidé  d’accorder une attention particulière à ce domaine et d’en faire une de ses priorités. Cette Fondation contribue ainsi  à la préservation du patrimoine culturel ivoirien.

A noter que ce lancement vise avant tout la prise de conscience collective, ainsi que la mobilisation du public et des partenaires pour la réalisation du projet dans ses différentes phases.

Salif D. CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 225 times Last modified on lundi, 26 novembre 2018 22:45