• Accueil
  • Culture
  • Bourses Ascad 2018: 10 892 000 F Cfa octroyés aux lauréats

Bourses Ascad 2018: 10 892 000 F Cfa octroyés aux lauréats

mercredi, 28 novembre 2018 14:20
De gauche à droite: Dr Yao Akoua Clémentine, le président Hauhouot Asseypo, Tuo Karim et Dr Aka Kouadio Ayébé Edwige. De gauche à droite: Dr Yao Akoua Clémentine, le président Hauhouot Asseypo, Tuo Karim et Dr Aka Kouadio Ayébé Edwige. Crédits: Alex Kipré

Les noms des boursiers de l’Ascad cuvée 2018 ont été révélés le mardi 27 novembre, à la maison des architectes.

C’est l’institut pasteur qui fait la course en tête cette année. Deux des trois lauréats sont issus de cet établissement.

Le troisième officie à l’Institut pasteur et répond au nom de Tuo Karim.

Il touchera la somme de 2 592 000 F Cfa pour avoir obtenu la note de 12,21 en traitant le sujet suivant: « Étude ethnobotanique de plantes anti diarrhéiques et identification de nouvelles molécules efficaces contre les cryptosporidioses ». Son objectif était d’identifier de nouvelles molécules efficaces à travers la pharmacopée ivoirienne.

Est également issu de l’Institut pasteur, la classée deuxième, Dr Aka Kouadio Ayébé Edwige. Elle se verra remettre la somme de 3,5 millions F Cfa pour avoir obtenu la note de 12,46/20 en traitant le projet de « Médecine traditionnelle en Côte d’Ivoire: essai de contrôle de risques vénaux en médecine humaine ».

Le lauréat classé premier est une dame. Dr Yao Akoua Clémentine vient de Nangui Abrogoua et a obtenu la note de 15,37. Elle touchera la somme de 4 800 000 F Cfa.  Le jury a apprécié son travail intitulé « Bio herbicide végétal, une alternative de lutte anti adventice en riziculture en Côte d’Ivoire ». Son objectif est de lutter contre la pauvreté par une sécurité alimentaire en produisant plus de riz par l’utilisation durable des  bio herbicides.

C’est d’ailleurs Dr Yao Clémentine qui a pris la parole, le mardi, au siège de l’ordre des architectes, pour, au nom des récipiendaires témoigner de leurs gratitudes à l’Ascad qui depuis 2013 a réussi à offrir plus de 70 millions de bourses.

La cérémonie de remises de bourses a été l’occasion de faire montre du sérieux de l’Académie qui effectue un travail de suivi des boursiers. La preuve, les trois boursiers de l’édition 2016 ont brillamment exposé devant l’assistance, les résultats à mi-parcours de leurs recherches allant de la nocive carpe chinoise à l’argile verte.

Le président de l’Ascad s’est également exprimé. Après avoir apprécié les efforts considérables de ses collaborateurs de la commission des bourses que préside le professeur Traoré, le président Hauhouot Asseypo a invité les uns et les autres à faire de la promotion des savoirs une cause nationale. « Notre programme de bourses est transversal, holistique et au-delà systémique ».

Le président considère ses actions en faveur de l’innovation comme un impératif prospectif, un appel à contribution lancé. Notons que le total des bourses passe de 9 pour les éditions 2016 et 2017 à 10 millions, cette année.

Une petite majoration à ne pas négliger, mieux à saluer en ces temps de crise. C’est ce qu’a fait Dion Yodé Simplice, directeur de cabinet adjoint représentant son ministre Abdallah Mabri Toikeusse de l’Enseignement supérieur et de la  Recherche scientifique.

ALEX KIPRE