• Accueil
  • Culture
  • Bouaké: Les acteurs des médias à l’école du projet de filets sociaux productifs

Bouaké: Les acteurs des médias à l’école du projet de filets sociaux productifs

vendredi, 18 novembre 2016 09:57
Bouaké: Les acteurs des médias à l’école du projet de filets sociaux productifs Crédits: Charles Kazony

Pour permettre aux participants de s’approprier le projet, les intervenants ont fait des présentations suivies d’échanges sur la stratégie nationale de la protection sociale (Snps) et sur le projet filets sociaux productifs.

Bouaké: Les acteurs des médias à l’école du projet de filets sociaux productifs

Un atelier d’imprégnation des organes de presse du niveau local dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de communication du projet de filets sociaux productifs (Pfsp) s’est déroulé en deux phases. La première, du 11 au 12 novembre et la seconde du 14 au 15 novembre 2016, au Ran-hôtel de Bouaké.

Il s’est agit au cours de ces ateliers de susciter l’adhésion et l’implication des organes de presse dans la mise en œuvre de la stratégie de communication du Pfsp afin de renforcer sa visibilité à travers la promotion de ses objectifs, ses procédures, ses enjeux, ses résultats, ses contraintes et ses défis d’une part. D’autre part, il est question de favoriser une bonne compréhension, l’adhésion et l’implication de ses bénéficiaires à travers l’adoption d’attitudes, d’aptitudes et de comportements conformes aux attentes.

Pour permettre aux participants de s’approprier le projet, les intervenants ont fait des présentations suivies d’échanges sur la stratégie nationale de la protection sociale (Snps) et sur le projet filets sociaux productifs.

Ce projet vise à améliorer les revenus des populations dans les zones rurales à travers un programme de transfert d’argent et des mesures d’accompagnement en vue d’améliorer leur consommation et leur productivité.

Précisons que ce programme qui couvre la période de 2015-2020, ciblera les ménages pauvres avec des enfants de moins de 15 ans, y compris les femmes enceintes. Ce sont au total 35 000 ménages du milieu rural de l’ex-Zone Cno (Centre, nord et ouest) qui seront pris en compte. Mais la phase pilote concernera 5000 ménages.

Soulignons que cet atelier a concerné près d’une centaine de femmes et d’hommes des médias venus de différentes régions du pays. C’est le ministère de l’Emploi et de la protection sociale qui pilote l’opération.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin pour plus d'informations nationale et internationale