• Accueil
  • Culture
  • Balade sociologique: Le village de Blockhauss vu par des élèves du lycée international Jean-Mermoz de Cocody

Balade sociologique: Le village de Blockhauss vu par des élèves du lycée international Jean-Mermoz de Cocody

jeudi, 23 mai 2019 16:33
Balade sociologique: Le village de Blockhauss vu par des élèves du lycée international Jean-Mermoz de Cocody Crédits: Edouard Koudou

Des élèves de trois (3) classes de première ES du lycée international Jean-Mermoz d’Abidjan-Cocody étaient dans le village de Blockhauss, une localité située dans les encablures de cet établissement, dans le cadre d’une balade sociologique.

Ces élèves ont pu découvrir à travers des entretiens et rencontres la culture Atchan notamment, celle dudit village, dans toute sa diversité. Leurs travaux ont été exposés ce jeudi 23 mai 2019, au sein dudit établissement. C’était en présence d’une délégation des têtes couronnées de Blockhauss conduite par le chef et la proviseure du lycée ainsi que les élèves.

L’on a eu droit à des différentes photos et des récits qui mettent en exergue la culture et la vie des populations. A savoir, « l’organisation culturelle et politique, la gastronomie, les fêtes de génération, les danses, les tenues traditionnelles, la religion, les écoles primaires...).

Pour la proviseure de ce lycée français, Sylvie Dupeyron, cette initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un « rapprochement et d’échange » entre l’établissement et la population de Blockhauss ne sera pas la dernière. La proviseure veut aller plus loin et envisage d’ailleurs « une autre balade sociologique ». Elle entend à l’avenir « éditer un livre » sur le village. Cet ouvrage, poursuit-elle, sera écrit par les élèves du lycée international Jean-Mermoz.

Nanan Abotcha Roger, porte-parole de la délégation Atchan, a exprimé sa reconnaissance à la direction de l’établissement et à l’ensemble des initiateurs, au nom de la chefferie. « On est content et fier que le lycée international Jean-Mermoz ait une oreille attentive sur le village », s’est-il félicité. Cette idée, selon lui, permet non seulement de tisser des liens avec la population de Blockhauss mais aussi de faire connaître l'identité même du peuple Atchan, en général.

Edouard KOUDOU
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.