Awards 2018 du Festival du film d’animation d’Abidjan : « Minga et la cuillère cassée », « La petite Pokou » et « A kalabanda ate my homework » le trio gagnant
  • Accueil
  • Culture
  • Awards 2018 du Festival du film d’animation d’Abidjan : « Minga et la cuillère cassée », « La petite Pokou » et « A kalabanda ate my homework » le trio gagnant

Awards 2018 du Festival du film d’animation d’Abidjan : « Minga et la cuillère cassée », « La petite Pokou » et « A kalabanda ate my homework » le trio gagnant

samedi, 14 juillet 2018 19:56

Des 25 sélections nominées, ce sont «  Minga et la cuillère cassée », « La petite Pokou » et « A kalabanda ate my homework », qui ont remporté les awards de la 1ère édition du Festival du film d’animation d’Abidjan (Ffaa). La remise de Prix a eu lieu récemment, au siège de l’ordre des architectes d’Abidjan-Cocody.

« Minga et la cuillère cassée » désigné awards dans sa catégorie, est un long métrage, d’animation 2d de 1h 07 minutes du réalisateur camerounais Edou Claye. Un conte transversal africain qui se retrouve pratiquement sur tout le continent et qui a émerveillé le jury.  « La petite Pokou » qui a été primée dans le genre série, est une animation 3d de 13 minutes 29s, réalisée par l’ivoirien N’Ganza Hermann. Quant à « A kalabanda ate my homework », un film d’animation de 6minutes 24s, du réalisateur ougandais Malinga Robin, il a remporté le Prix du court métrage.

Ce trio qui a retenu l’attention du jury, s’est démarqué par la bonne qualité technique. « Notre choix s’est porté sur ces films parce que les réalisateurs y ont apporté une touche particulière. A savoir une meilleure bande son et des musiques adaptées aux circonstances », a confié le président du jury Fadika Kramo Lanciné. Avant d’ajouter que leur tâche a été très ardue parce que les sélections se valaient toutes. Les gagnants n’ont pu cacher leur émotion et ont laissé exploser leur joie d’être sur la plus haute marche. Selon eux c’est le couronnement d’un dur labeur. « Ce trophée est une consécration pour cette œuvre qui est le tout premier film d’animation au Cameroun », a renchérit le porte-parole de l’équipe du réalisateur Edou Claye.

Abel Kouamé, initiateur du festival a signifié sa gratitude aux autorités ivoiriennes et aux partenaires qui ont soutenu le Ffaa dans la réalisation de ce « rêve ». Il a également remercié et félicité les participants tout en les invitant à participer nombreux aux prochaines éditions. « On espère que les trophées que vous avez reçu seront une source de motivation et que pour les prochaines éditions nous aurons davantage de projets soumissionnés surtout dans la catégorie long métrage».

A.D

Une correspondante particulière

Lu 356 fois Dernière modification le samedi, 14 juillet 2018 20:02