• Accueil
  • Culture
  • Attentat contre Charlie Hebdo : Le COSIM condamne…mais dénonce les attaques contre l’Islam

Attentat contre Charlie Hebdo : Le COSIM condamne…mais dénonce les attaques contre l’Islam

jeudi, 29 janvier 2015 05:51
Le porte-parole du COSIM a condamné l'attentat contre Charlie hebdo Le porte-parole du COSIM a condamné l'attentat contre Charlie hebdo Crédits: DR

«Le Cosim  se félicite du climat apaisé qui règne dans notre pays et invite chacun à œuvrer et à prier pour le renforcement de la cohésion sociale. Il invite chacun au niveau national et  internationale à faire preuve d'équité et de respect mutuel », a-t-il conclu.

 

 

 

Attentat contre Charlie Hebdo : Le COSIM condamne…mais dénonce les attaques contre l’Islam


L’attentat contre le journal satirique ‘Charlie Hebdo’’ continuent de susciter les réactions. La communauté musulmane de Côte d’Ivoire a fait  connaitre sa position, le mardi 27 janvier 2015, à son siège, à Abidjan-Treichville.

Dans une déclaration lu par son porte-parole,  l’imam Sékou Sylla, « le Cosim condamne bien évidemment la violence, les assassinats et toutes les activités qui s'y rattachent », a-t-il déclaré.

Pour lui, l'on ne saurait justifier de tels actes qui endeuillent les familles, et dont l'impact est particulièrement négatif sur l'image de l'Islam, « religion de paix et de tolérance ». Cependant, l’imam Sylla a dénoncé avec vigueur les atteintes à l'Islam qui se traduisent par des tentatives régulières de rabaisser cette religion et son messager.

Le Cosim invite l'ensemble de sa communauté celle d'ici et celle d'ailleurs, « à éviter les pièges qui leur sont ainsi tendus.   Pièges qui consistent, par des provocations répétées,  à  créer et à exacerber les tensions au moment où les peuples n'aspirent qu'à la paix, à plus de justice sociale, à l'éducation et au développement ».

Tout en disant leur solidarité à l'endroit de tous ceux qui sont victimes d'injustice, les musulmans de Côte d’Ivoire affirment ne pas  se reconnaitre dans des conflits qui ont pour finalité de dresser les croyants les uns contre les autres.

« Le Cosim  se félicite du climat apaisé qui règne dans notre pays et invite chacun à œuvrer et à prier pour le renforcement de la cohésion sociale. Il invite chacun au niveau national et  internationale à faire preuve d'équité et de respect mutuel », a-t-il conclu.

Mémoué Diomandé

Correspondant communal