• Accueil
  • Culture
  • Art contemporain : Les "maitres de la peinture chinoise" s’installent à Abidjan

Art contemporain : Les "maitres de la peinture chinoise" s’installent à Abidjan

mercredi, 22 mai 2013 12:29

A parcourir les toiles sur les cimaises, on s’aperçoit que l’écriture picturale chinoise s’articule autour de trois thème clés, à savoir, les personnages, les montagnes et cours d’eau et les fleurs et oiseaux.

Art contemporain : Les "maitres de la peinture chinoise" s’installent à Abidjan

La coopération culturelle entre la Chine et la Côte d’Ivoire se porte bien. Comme en témoigne la présence sur les bords de la lagune ébrié des maitres de la peinture qui exposent depuis le 21 mai à la Rotonde des Arts, à Abidjan-Plateau.

 

C’est à l’occasion de la célébration des 30 ans des relations diplomatiques entre la Chine et la Côte d’Ivoire que cette exposition de peintres chinois a été montée.

 

Selon S.E.M Zhang Guoqing, ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, il s’agit de peintres forts renommés venant pour la plupart pour la première fois en Afrique.

 

Parmi eux, il y a le peintre Xu qui est le chef de la délégation et le président de l’association des artistes peintres de Chine. Ses chefs d’œuvres selon le diplomate chinois sont collectionnés dans les plus grands musées du monde. Mieux, l’ambassadeur a révélé que la cote de cet artiste atteint le million d’euro.

 

A côté de lui, il y a dans la délégation, le peintre Yu, âgé de 78 ans qui est le fondateur de la peinture chinoise de  neige et de glace. C’est lui, a souligné l’ambassadeur qui a innové la technique chinoise, avec l’encre de Chine qui est noire, « pour peindre la neige et la glace ». Ce qui était impossible dans le temps pour les peintres chinois.

 

Le 3ème peintre qu’a tenu à présenter le diplomate se nomme Jiang et est âgé de 70 ans. Il est  devenu, selon l’ambassadeur de Chine,  un « trésor national en Chine ». Il faut ajouter que de nombreux jeunes peintres chinois prennent part à cette exposition qui va durer un mois.

 

Par ailleurs, cette exposition a été l’occasion pour le public de découvrir la peinture chinoise et de la distinguer de ce qui se fait en Côte d’Ivoire. Là où les peintres ivoiriens font appels à la matière et crée des reliefs sur la toile, les peintres chinois ont recours au traits fin à main levée.

 

A parcourir les toiles sur les cimaises, on s’aperçoit que l’écriture picturale chinoise s’articule autour de trois thème clés, à savoir, les personnages, les montagnes et cours d’eau et les fleurs et oiseaux.

 

Visiblement heureux de cette rencontre d’avec les peintres chinois, le Ministre de la culture et de la francophonie, M. Bandaman Maurice a souligné que le nouveau président Chinois a parfaitement raison de dire que dans les relations entre la Côte d’Ivoire et la Chine, d’autres aspects de la vie socio-économique doivent être pris en compte.

 

CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Read 1349 times Last modified on mercredi, 22 mai 2013 20:33