• Accueil
  • Culture
  • Après la passation des charges : Les défis qui attendent Fausseni Dembélé

Après la passation des charges : Les défis qui attendent Fausseni Dembélé

samedi, 09 février 2019 12:57

Pour le directeur sortant, au moment où son successeur s’installe, la Rti se retrouve à la croisée des chemins. L’actualité récente de la scission de l’activité de Diffusion à travers la création de la Société ivoirienne de télédiffusion (Idt) appelle à répondre aux problématiques de la correction du statut social de la Rti

Après la passation des charges : Les défis qui attendent Fausseni Dembélé

 Installé le 7 février dans ses fonctions de Directeur général de la Radiodiffusion télévision ivoirienne, Fausseni Dembélé appréhendent bien les défis qui l’attendent. « Les défis sont certes nombreux, mais ensemble, nous saurons les relever », a-t-il affirmé avec force conviction lors de la cérémonie de passation des charges. C’est Ahmadou Bakayoko, Directeur général sortant qui a présenté en quelques lignes les grands chantiers qui attendent Fausseni Dembélé.

Pour le directeur sortant, au moment où son successeur s’installe, la Rti se retrouve à la croisée des chemins. L’actualité récente de la scission de l’activité de Diffusion à travers la création de la Société ivoirienne de télédiffusion (Idt) appelle à répondre aux problématiques de la correction du statut social de la Rti, la question des subventions (équipements, redevance, etc.) et des mécanismes de compensation des impacts financiers (transfert des actifs à la Sidt et interdiction de la publicité des boissons alcoolisées); l’adoption d’un modèle économique plus adapté avec les arbitrages à faire entre les options stratégiques suivantes : Part des contenus à potentiel économique par rapport aux contenus de service public et part du financement public par rapport au financement commercial. Loin d’être un handicap majeur, Ahmadou Bakayoko pense que « les mutations du paysage audiovisuel Ivoirien laissent entrevoir de bonnes perspectives pour la Rti » et de rappeler quelques chantiers structurants, notamment la transformation de Rti Bouaké ; la création de Rti3 ; l’extension de la Radio filmée à Radio Côte d’Ivoire, l’optimisation de la gestion des moyens techniques ; la refonte de la politique salariale et sociale ; la politique active de gestion des talents (acquisition, rétention, remplacement) et la Politique de formation ciblée sur les fonctions métiers et le développement de la polyvalence. Le Directeur sortant, pour conclure, a insisté également sur les nouveaux axes de développement avec l’accélération de la stratégie de coproduction et de développement des ventes à l’international ; création de nouveaux studios ; transfert des équipes de la Radio à Rti Cocody ; traitement du confort d’écoute sur Fréquence 2 et Radio Côte d’Ivoire, etc. Autant de défis qui ne sont pas tombés dans des oreilles de sourd.

 SERGES N’GUESSANT