50 ans du Traité de l’Élysée : Entre art et débat, retour d’expérience
  • Accueil
  • Culture
  • 50 ans du Traité de l’Élysée : Entre art et débat, retour d’expérience

50 ans du Traité de l’Élysée : Entre art et débat, retour d’expérience

jeudi, 11 avril 2013 23:17

Des artistes et intellectuels français et ivoiriens, plancheront, du 21 au 28 avril, sur le cinquantenaire du ciment de la réconciliation franco - allemande, comme boussole à la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

Des ateliers, conférences et spectacles, à l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (Insaac), à l’Université Félix Houphouët-Boigny et à l’Institut français de Côte d’Ivoire sont au menu de la célébration des cinquante ans du Traité de l’Elysée scellant la réconciliation du couple franco-allemand après la césure héritée des deux guerres mondiales. Aussi, des artistes et intellectuels venant de Paris et des Usa, en communion avec leurs pairs d’Abidjan, croiseront-ils leurs regards sur ce Traité, pierre angulaire de l’édification de l’Union européenne, à l’aune du processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, au sortir d’une décennie de crise.

Entre démarches axiologiques et utilitaires de leurs points de vue, libre cours sera laissé à la création artistique. Notamment par  des ateliers de narration et de conte, de percussions, de compositions musicales, de voix, de scènes dialoguées… Le tout couronné par la structuration et la présentation du spectacle «A love supreme», à l’Institut français et à l’Insaac, ainsi qu’un concert de jazz, les 25 et 27 avril. Avec cinquante étudiants de l’Insaac.

Au niveau des conférences, il est à retenir, le mardi 23 avril, à 15h puis 16h30, à l’Université Félix Houphouët-Boigny, celles du  Pr Aimé Kouassi, professeur de Civilisations germanistiques, Département d’allemand, Université Félix Houphouët-Boigny  sur le  thème «L’amitié après la guerre : le modèle franco-allemand de réconciliation : une référence ?» et de  M. Alex Merkoic Orenstein sur le   thème: «Le couple franco-allemand, vu des Etats-Unis».        Le lendemain, aux mêmes horaire et lieu, Dr Diabaté Tenin Touré, sociologue, enseignante-chercheur au Département de sociologie de l’Université Félix Houphouët-Boigny traitera du  «Genre et construction d’une paix durable en Afrique», quand Pr Amoa Urbain,  recteur de l’Université Charles-Louis de Montesquieu à Abidjan, entretiendra l’auditoire sur la thématique de la «Diplomatie coutumière africaine, culture et cohésion sociale».    

Remi Coulibaly

 

Lu 1462 fois Dernière modification le jeudi, 11 avril 2013 23:19