2ème Sommet AFRICTIVISTES : Roch Christian Kaboré salue la contribution des blogueurs et web-activistes africains à la consolidation de l’Etat de Droit
  • Accueil
  • Culture
  • 2ème Sommet AFRICTIVISTES : Roch Christian Kaboré salue la contribution des blogueurs et web-activistes africains à la consolidation de l’Etat de Droit

2ème Sommet AFRICTIVISTES : Roch Christian Kaboré salue la contribution des blogueurs et web-activistes africains à la consolidation de l’Etat de Droit

vendredi, 22 juin 2018 15:13

Pour le Président du Faso, Facebook et Twitter ne peuvent être considérés comme des espaces de non-droits ou des instruments de subversion ou de nuisance à la disposition d’acteurs mal intentionnés.

2ème Sommet AFRICTIVISTES : Roch Christian Kaboré salue la contribution des blogueurs et web-activistes africains à la consolidation de l’Etat de Droit

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce  vendredi 22 juin 2018,  à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture du 2e Sommet de la Ligue africaine des web-activistes et blogueurs pour la démocratie (AFRICTIVISTES)

La rencontre qui se tient sous le thème : « De la démocratie numérique en Afrique : quel mécanisme de collaboration entre gouvernement et acteurs de la société civile ? », regroupe 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays du continent.

Le coordonnateur d’AFRICTIVISTES, Cheick Fall, a salué la présence du chef de l’Etat à leurs cotés, et a indiqué que les web-activistes et blogueurs du continent africain constituent une jeunesse contestataire et engagée pour la démocratie, mais réfléchie et responsable. Cette jeunesse a la responsabilité de promouvoir la démocratie numérique, qui est une approche plus participative à travers la veille citoyenne.

Pour le Président du Faso, à la tribune de cette rencontre, le thème du sommet de Ouagadougou marque la volonté affichée des participants de contribuer, par leurs suggestions, interpellations et leur veille citoyenne, à l’édification d’une gouvernance vertueuse sur les plans politique, économique et social. Il a cependant souligné la responsabilité qui est la leur de développer de bonnes pratiques chez tous les internautes.

Car Facebook et Twitter ne peuvent être considérés comme des espaces de non-droits ou des instruments de subversion ou de nuisance à la disposition d’acteurs mal intentionnés.

Roch Marc Christian Kaboré les a aussi exhortés à se garder de faire dans la désinformation et la manipulation, toutes choses qui peuvent mettre à rude épreuve la paix, la sécurité et le bon vivre ensemble.

Source : Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Lu 657 fois Dernière modification le vendredi, 22 juin 2018 15:18