Print this page

RDC: la composition du nouveau gouvernement toujours attendue

mercredi, 14 août 2019 11:45

Toujours aune annonce. Le Premier ministre Sylvestre Ilunga doit rencontrer le président de la République pour lui transmettre la liste des personnes proposées au gouvernement.

La nomination de l'équipe ministérielle est attendue cette semaine. Au moins une certitude, les chefs des 21 regroupements et parti politique que compte le FCC ont rencontré le sénateur à vie Joseph Kabila, qui est leur autorité morale pour parler répartition des responsabilités au sein du prochain exécutif. 

Selon des sources proches du FCC, la répartition des postes ministériels s’est faite au prorata du nombre des députés dont dispose chaque entité à l’Assemblée nationale.

Ainsi, avec ses 118 élus nationaux, le PPRD se réserve la part du lion :11 ministres et 3 vice-ministres. Suivi du regroupement politique AAB qui, lui, pourrait avoir trois ministres et un vice-ministre, les autres devant  se contenter d'un ou deux ministres ou encore un vice-ministre, selon la même source.

Trois regroupements qui ne sont pas représentés au parlement, ne pourront donc pas siéger dans l’exécutif. Par contre, les dissidents de l’AFDC et Alliés qui sont restés fidèles à Kabila pourront intégrer le gouvernement, l’ex-président devant bénéficier d’un quota de 10 % sur les 42 postes réservés à sa famille politique.

Cependant, la confection des listes des candidats au gouvernement a provoqué une scission dans le regroupement politique Palu et Alliés. Son premier vice- président, Elvis Mutiri et deux autres responsables, Henri Thomas Lokondo et Richelieu Lumumba, ne sont pas d’accord avec le secrétaire général du Palu qui n’a transmis à la coordination de la famille politique que des noms des candidats du seul parti de feu Antoine Gizenga pour faire partie du gouvernement.

RFI

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Théodore Kouadio