• Accueil

Coopération bilatérale: Le Japon dote la police d’un logiciel de gestion d’armes

jeudi, 16 février 2017 10:44
En présence du directeur général de la police nationale Kouyaté Youssouf (en cravate), le secrétaire exécutif de la ComNat Alpc recevait le logiciel de gestion des stocks d’armes des mains de la diplomate japonaise, Mme Endo. En présence du directeur général de la police nationale Kouyaté Youssouf (en cravate), le secrétaire exécutif de la ComNat Alpc recevait le logiciel de gestion des stocks d’armes des mains de la diplomate japonaise, Mme Endo. Crédits: Photo DGPN

La salle de conférences de la direction générale de la police nationale a servi de cadre à la remise d’un logiciel de gestion des stocks d’armes.

Coopération bilatérale: Le Japon dote la police d’un logiciel de gestion d’armes

Dans le cadre de la coopération ivoiro-japonaise, la police a été dotée d’un logiciel de gestion des stocks d’armes. La cérémonie de remise de cet outil s’est déroulée le  15 février 2017, à la direction générale de la police nationale (Dgpn).

Le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire major Kouyaté Youssouf a réceptionné cet instrument de gestion de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation des armes légères (ComNat-Alpc).

Cet outil qui est logé à la Dgpn, est connecté aux douze préfectures de police. Il permettra à toutes les autorités de police, notamment le directeur général de la police nationale, les préfets de police et chefs de service de suivre en temps réel les différents mouvements des armes de la police, une fois utilisées par les éléments en intervention.

Situant le contexte de la rencontre, le secrétaire exécutif de la ComNat-Alpc, le commissaire divisionnaire de police Djokouehi Djiblé Léon, a fait remarquer qu’après la crise post-électorale, la plupart des sites de stocks des armes et munitions ne respectaient plus les normes de sécurité requises.

Les armureries avaient été cassées et pillées. Armes et munitions avaient été emportées. Et cet état de fait préoccupe la ComNat. C’est pourquoi, dans la lutte contre l’insécurité, le gouvernement ivoirien a accordé une attention au contrôle des Alpc. D’où la nécessité de cette politique d’informatisation de la gestion des stocks d’armes.

Selon le premier secrétaire de l’ambassade du Japon, Mme Endo, cette cérémonie s’inscrit dans la volonté du gouvernement ivoirien de mettre en œuvre la réforme du système de sécurité à travers le fonctionnement de cet outil de traçage des armes des stocks légaux. En précisant que ce programme est  à sa 2ème phase après la 1ère  qui s’est achevée au cours de l’année 2015, la diplomate a réitéré l’engagement du Japon à poursuivre ses appuis aux efforts du gouvernement et à la réconciliation nationale.

Au nom de la police nationale, le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire major Kouyaté Youssouf, a rendu un hommage aux partenaires au développement pour cet appui et le soutien qu’ils n’ont cessé d’apporter depuis la fin de la crise post-électorale. « Car, durant la crise, tous ont pleinement contribué au relèvement de toutes nos structures pillées et vandalisées », a-t-il déclaré.

Daniel Assouman
Correspondant

Read 462 times Last modified on jeudi, 16 février 2017 11:28