• Accueil

Prix nationaux de jeune écrivain et littérature: Attita Hino et Charles Nokan désignés lauréats

jeudi, 06 novembre 2014 09:53

Quant à Charles Nokan, il a décroché le Grand prix national de littérature sur 49 ouvrages en liste,  avec son œuvre autobiographique "Tel que je suis" de 212 pages, également publié par Nei-Ceda.

rix nationaux de jeune écrivain et littérature: Attita Hino et Charles Nokan désignés lauréats

Les présidents des jurys ont décerné mercredi 05 novembre, à Attit Hino et Charles Zégoua Gbessi Nokan, respectivement le prix national du Jeune écrivain et le Grand prix national de littérature, au cours de la cérémonie d’ouverture du Salon international du livre d’Abidjan (Sila), au palais des sports de Treichville.

Sur 21 œuvres en compétions, Attita Hino a remporté ce prix avec une somme de 500.000 F CFA, avec son roman "Le grand masque a menti", publié aux éditions Nei-Ceda.  Cette œuvre romanesque jette un éclairage sur la problématique des croyances et coutumes d’un village réussit à accoler une intrigue bouleversante et une écriture riche, imagée et souvent poétique.

Quant à Charles Nokan, il a décroché le Grand prix national de littérature sur 49 ouvrages en liste,  avec son œuvre autobiographique "Tel que je suis" de 212 pages, également publié par Nei-Ceda. Il part avec une enveloppe d’un million F CFA. Dans "Tel que je suis", l’écriture s’est enrobée d’une langue et d’une énonciation qui lui donne à l’effluve tantôt narratif, tantôt poétique. Le rythme du texte, les images puisées dans une nature généreuse et agréable, le pouvoir évocateur et suggestif de la langue qui s’est servi à la portée de tous contèrent à l’œuvre sa littéralité.

Le prix du Jeune écrivain vise à "susciter la création littéraire au plan national et à relever de nouveaux talents dans le domaine de la littérature". L’objectif du Grand prix national de littérature, est de "mettre à hauteur de lumière, les hauteurs ayant un talent affirmé dans le domaine des belles-lettres et de l’écriture nationales".

Cette première édition de ces prix littéraire, initiée par le ministère de la Culture et de la Francophonie, s’inscrit dans le cadre de la politique de promotion du livre et de la lecture au plan national dudit ministère.

Esther N’Guessan