Victorien N'guessan KOUAKOU

Victorien N'guessan KOUAKOU

Pour permettre aux participants de s’approprier le projet, les intervenants ont fait des présentations suivies d’échanges sur la stratégie nationale de la protection sociale (Snps) et sur le projet filets sociaux productifs.

Cet acte du Conseil national de sécurité s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

L’objectif de ce projet permettra aussi aux néophytes qui le désirent de s’investir dans le domaine agricole. «Nous avons des spécialistes, des ingénieurs pour vous accompagner», a justifié le promoteur.

Partout en Afrique les jeunes sont le moteur du changement. Ils revendiquent le respect de leurs libertés et droits fondamentaux, l’amélioration de leur situation et de celle de leurs communautés, ainsi que des opportunités d’apprendre, de travailler et de participer aux décisions qui les touchent.

Un autre élève de Terminale du même collège a, aux environs de 11 heures, piqué une crise qui l’a rendu raide. Il a été évacué d’urgence à l’hôpital pour recevoir des soins.

Au niveau des récompenses, le premier prix est une médaille + une enveloppe de 2 millions de Fcfa ; le 2ème prix, une médaille + une enveloppe de 1 million de Fcfa et le 3ème, une médaille + une enveloppe de 500 000 Fcfa. Une prime exceptionnelle est réservée au marathonien qui aura effectué son parcours dans un temps record de  2 heures 05 minutes maximum.

Le Président de la République était, le mercredi 5 octobre 2016, à l’Assemblée nationale, où il a présenté le projet de la nouvelle Loi fondamentale de la Côte d’Ivoire.

Le média de service public ivoirien accroît son plan d’expansion internationale avec le bouclage d’un projet avec un des pays phares de l’audiovisuel mondial.

[29-09-2016. 11h40] Le mercredi 28 septembre 2016, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h à 14h30, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

La situation judiciaire de Karim Wade connaît aujourd’hui une embellie et l’éclaircie est venue de Paris. « Monsieur 15 % », son surnom à Dakar pour les commissions qu’on le soupçonnait de percevoir sur des contrats publics, faisait l’objet d’une procédure en France également.

Page 41 sur 69