Lutte contre la contrefaçon: Les innovations technologiques au cœur de la 5e édition du salon Origigi

Lutte contre la contrefaçon: Les innovations technologiques au cœur de la 5e édition du salon Origigi

Prévue pour prendre fin le mardi 29 octobre, cette édition (salon Origigi) a pour thème: « Les innovations technologiques au cœur de la sensibilisation et de la lutte ».

Pour le promoteur de l’évènement, Anges Félix N’Dakpri, l’objectif visé par cette activité est de créer une plateforme de mutualisation et de partage d’expériences des différents acteurs de ces secteurs en matière de lutte et de sensibilisation contre la contrefaçon, le piratage et la fraude sous toutes ses formes.

« Une façon pour nous de fédérer toutes les intelligences. Celles du gouvernement, du législateur, des autorités administratives, des opérateurs économiques, industriels, culturels, des médias ainsi que des consommateurs. En somme, il s’agit de fédérer toutes ces forces autour de ces problématiques (fraude et contrefaçon) de sorte à trouver ensemble des solutions durables pour remédier à ces maux », a indiqué le commissaire du salon.

N’Zi Brou Michel, président du Comité national de lutte contre la contrefaçon (Cnlc), représentant Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce et de l’Industrie, parrain de l’édition, procédant à l’ouverture du salon, s’est félicité de l’initiative qui prend de la notoriété.

« La Fraude, la contrefaçon nuisent terriblement au secteur économique, aux industries et à la santé des populations. Face à ces fléaux, l’Etat a créé le Comité national de lutte contre la contrefaçon (Cnlc) en relation avec les services du ministère du Commerce afin de traquer tous ceux qui s’adonnent aux activités qui ne sont pas recommandables », a-t-il expliqué. Et d’ajouter: « en termes de lutte contre  la contrefaçon, il y a eu des résultats. Notamment, au niveau des produits pharmaceutiques (médicaments), informatique (encre et cartouche) et des boissons alcoolisées frelatées. La lutte continue sur le terrain ».

Notons que ce salon a débuté par une conférence inaugurale autour du thème « La fraude et la contrefaçon, un frein au développement durable, au commerce et à l’industrie ». Plusieurs panels meubleront ledit salon.

Jean Bavane Kouika

LES + POPULAIRES

Covid-19 : Dure, dure la vie des étudiants handicapés en cité universitaire Yopougon : Un véhicule de la gendarmerie incendié par des individus non identifiés (Communiqué) Poursuite de la sensibilisation contre le Covid-19: Les journalistes scientifiques appelés à livrer de nouveaux messages