Bloléquin: Le préfet suspend le chef du village de Goya

Bloléquin: Le préfet suspend le chef du village de Goya

Cette somme était destinée exclusivement aux propriétaires terriens de la zone impactée par l’activité minière pour la purge des droits coutumiers. Les populations locales se sont soulevées pour exprimer leur mécontentement et exigé des sanctions à l’encontre du chef du village de Goya, Gouli Paul et de ses complices accusés d’avoir commis des impairs dans la gestion des droits coutumiers.

Ainsi, après une plainte déposée près du tribunal de Guiglo par un groupe de cadres contre le présumé coupable Gouli, le préfet de département a pris un arrêté préfectoral pour mettre fin temporairement aux fonctions du chef de Goya du canton Neao-Nord, le principal mis en cause. Une mesure qui vise à apaiser la tension des villageois et d’autre part à laisser le temps à la justice de faire son travail.

Hormis les 78 millions de FCFA, la société d’exploitation minière octroie chaque année la somme de 200 millions de FCFA au comité de développement local minier (CDLM) dirigé par le préfet de Bloléquin, pour la réalisation des projets de développement au bénéfice des populations locales.

(AIP)

 

LES + POPULAIRES

Action sociale/Bakayoko-Ly Ramata aux personnes en situation de handicap : « Votre potentiel compte dans le développement de la Côte d’Ivoire ! » Ecole inclusive : Plus de 150 enseignants formés et 30 écoles réalisées Lutte contre le Covid-19 : Une entreprise japonaise vole au secours de l’Etat