Présidentielle 2020/Alain Lobognon: ''La Constitution ne sera pas modifiée''

Présidentielle 2020/Alain Lobognon: ''La Constitution ne sera pas modifiée''

« La Constitution de Côte d’Ivoire ne sera pas modifiée », a-t-il assuré. Pour Alain Lobognon, « les députés joueront leur partition » pour empêcher une quelconque modification de cette Constitution. Car affirme le député, un projet qui sera soumis à l’Assemblée nationale à cet effet « ne passera  pas ».

Dans son intervention, l’ex-ministre des Sports a assuré aux militants qui ont effectué le déplacement au parc des sports et par ricochet à toute la population ivoirienne que tous les députés ne « sont pas sous tutelle ». M. Lobognon a par ailleurs appelé les militants à non seulement voter « non » au cas où ils sont convoqués pour un référendum en vue de la modification de la Constitution mais aussi à se tenir prêts pour la présidentielle de 2020 en s’inscrivant massivement sur la liste électorale.

En attendant, le député de Fresco a exigé que l'Etat de Côte d'Ivoire finance le processus d'établissement des cartes nationales d'identité aux Ivoiriens. « S'il y a l'argent pour financer un gouvernement de 55 membres, c'est qu'il y a l'argent pour financer les cartes nationales d'identité ».

Dans son interview à l’occasion de la célébration des 59 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire, le Chef de l’État, Alassane Ouattara, avait évoqué le 6 août 2019, une éventuelle modification de la Constitution de 2016.

« La modification de la Constitution doit être un processus qui dépend de l’opinion. Nous avons une Constitution depuis 2016. On l’a pratiquée. Il est clair qu’il y a des choses qu’il faut modifier, mais ce n’est pas pour recaler des candidats. Non », avait déclaré le Président de la République.

EDOUARD KOUDOU
edouard.koudou@fratmat.info

 

 

LES + POPULAIRES

Lutte contre le Covid-19 : Une compagnie aérienne fait un important don de fournitures médicales à la Côte d’Ivoire Lutte contre le coronavirus : La viande de brousse toujours consommée à l'ouest Coronavirus: Pourquoi il faut respecter l’isolement d’Abidjan