Daoukro : Le maire vise un budget d’un milliard de FCfa

Daoukro : Le maire vise un budget d’un milliard de FCfa

C’était le 20 août dernier, au centre culturel Andoh Kouadio Jean de Daoukro, à l’occasion de la 2e session ordinaire du conseil municipal.

Pour atteindre cet objectif, le premier magistrat a insisté sur la nécessité de mobiliser les ressources de sa commune. Aussi a-t-il évoqué plusieurs domaines encore inexploités dans sa commune. "Il y a beaucoup de poches où se trouve notre argent et on ne va pas le chercher. On doit travailler dans ce sens.», indique le maire.

Qui prend l’exemple de l’exploitation du cimetière : «  La loi oblige le maire à inhumer tous les corps qui sont sur sa commune. Daoukro est l’une des rares communes où le cimetière n’est pas municipal. Normalement un cimetière est géré par un régisseur et la mairie doit faire en sorte que les tombes que l’on creuse soient des locations que nous devons faire aux gens qui enterrent leur corps pour 15, 35 et 99 ans.

Alors qu’ici, tout se passe sans que la mairie perçoive un centime sur les inhumations et, parfois, les exhumations. Il y a, par conséquent, tout un pan de notre activité qui est occulté".  Et de poursuivre : " Pour tous les cars qui passent, pour tous les départs des gares, nous ne prenons pas un franc. Dieu seul sait le nombre de véhicules qui traversent la ville.

Nous sommes donc en train d’analyser toutes ces poches d’argent. Si l’on réussit à récupérer tout cet argent et qu’on identifie tous les contribuables de la ville, ça peut nous aider à avoir des recettes à la hauteur de nos espérances".
Le maire a toutefois insisté sur le fait que cet objectif ne pourra être atteint que si les populations sont sensibilisées, éduquées et informées dans ce sens.

Edgar Yeboue

                                                                                                         

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le Conseil National de Sécurité proroge l’état d’urgence jusqu’au 14 juin 2020 Lutte contre la maladie à coronavirus : L’isolement du Grand Abidjan reste en vigueur Mise en liberté provisoire de Gbagbo et Goudé : La CPI modifie les conditions