Attaques répétées des forces armées au Burkina: Des associations du Faso en Côte d’Ivoire appellent les autorités à plus de vigilance

Attaques répétées des forces armées au Burkina: Des associations du Faso en Côte d’Ivoire appellent les autorités à plus de vigilance


Selon lui, cette situation qui dira-t-il perdure et est devenue le quotidien des Burkinabè est à traiter désormais avec la plus grande attention. Raison pour laquelle, au nom de toutes les associations de la Fedabci, il demande aux autorités du Faso de «se plancher avec plus de rigueur » sur la sécurité des Burkinabè.


« Il n’est pas question que pour des intérêts inavoués de ces personnes cachées dans l’ombre, des populations innocentes meurent. Pas questions que nos forces de défense et de sécurité soient endeuillées tout le temps. Nous implorons nos gouvernants de mettre tout en œuvre afin que ces forces maléfiques soient stoppées et que le pays retrouve la tranquillité », invite-t-il.


Terminant, il a salué les efforts consentis par les autorités de son pays. Et d’inviter les populations à faciliter le travail des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme : « Démasquez, dénoncez les personnes suspectes dans votre entourages afin qu’ensemble les djihadistes soient chassés hors de notre patrie ».


Rappelons que les forces armées et la police du Faso ont été la cible de deux attaques ces derniers jours. La première s’est déroulée dans la nuit du 13 au 14 août à Toeni, dans la province du Sourou, non loin de la frontière avec le Mali. Le véhicule des militaires a sauté sur un engin explosif. Quatre militaires avaient été tués et deux autres blessés. La deuxième est survenue dans la matinée du jeudi 15 août. Une équipe de la police est tombée dans une embuscade sur l’axe Mentao/Djibo dans la province du Soum. Trois policiers ont perdu la vie et un autre blessé.

JEAN BAVANE KOUIKA
Tigane.jean@fratmat.info

LES + POPULAIRES

Érosion côtière à Lahou-Kpanda (Grand-Lahou) : Des appels à l’aide de plus en plus pressants Pr Kassi Komenan (président de l’Ong Vliac): "Nous sommes engagés dans la prévention des maladies cancéreuses des albinos" Coronavirus: Vingt-quatre pays africains ont confirmé qu'ils pouvaient effectuer des tests