Deuil: Marcel Dibonan Koné est décédé

Deuil: Marcel Dibonan Koné est décédé

Il a eu à gérer les moments de fortes crises à l’université, notamment avec la Fesci sous Soro Guillaume et Blé Goudé. La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire avait donné du fil à retordre au ministre de la Sécurité d’Henri Konan Bédié.

En 1995, alors qu’il continuait à appliquer la position « dure » du gouvernement, Marcel Dibonan Koné déclarait, lors d’une conférence de presse, que « quiconque affirmerait être membre de la Fesci serait considéré hors-la-loi. »

Reconduit à son poste dans le gouvernement du 10 août 1999, il ‘’tombera’’ avec le pouvoir Bédié en décembre 1999, lors du coup d’Etat perpétré par les mutins de Guéi Robert.

Il dira, plus tard, avec regret, « j’aurai dû mater la mutinerie de 1999. »

En 2009, il expliquait, dans le quotidien Nord Sud, pourquoi il soutient Laurent Gbagbo. Et affirmait : « Si le Pdci me chasse, j'organise une fête ».

Marcel Dibonan était un homme passionné, avec son franc-parler et ne cachait jamais ses émotions.

Bledson M.

LES + POPULAIRES

Abobo-Biabou/Covid-19 : Un Centre d’éducation communautaire reçoit des dons d’Inner Wheel club des II Plateaux Noix de cajou/Le ministre Gaoussou Touré aux producteurs : « Le prix de 400 F CFA/Kg va être appliqué » Côte d'Ivoire/Covid-19 : Point de la situation au samedi 6 juin 2020