Culture: Un chroniqueur explique l’origine des noms du peuple Mandingue

Le confu00e9rencier Ousmane Dokola (au centre) et Pr. Yacouba Kouyatu00e9 (u00e0 gauche)
Le confu00e9rencier Ousmane Dokola (au centre) et Pr. Yacouba Kouyatu00e9 (u00e0 gauche)
Le confu00e9rencier Ousmane Dokola (au centre) et Pr. Yacouba Kouyatu00e9 (u00e0 gauche)

Culture: Un chroniqueur explique l’origine des noms du peuple Mandingue

Cette conférence basée sur les études africaines a pour objectif d’emmener les Africains à avoir une meilleure connaissance de leur culture et de permettre aux descendants du peuple Mandingue de connaître aussi leur propre origine, partant des rapports historiques existants ainsi que les liens à plaisanterie, a déclaré l’initiateur de l’atelier, Prof Yacouba Kouyaté, également directeur de la Rotonde des arts.

« Chacun doit apprendre à se connaître et aussi à connaître son voisin et tout cela, toutes les connaissances sont importantes. Se connaître vaut mieux que toutes les connaissances », a-t-il soutenu.

« Il s’agit d’un titre honorifique de nos ancêtres. Ils ont vécu tout ce temps ancien mais leur activité court à sa perdition. Certes, ils sont morts mais ils n’ont pas disparu car on s’immortalise à travers ces œuvres et les actes et ce sont ces actes qui restent que nous devons imiter », a énoncé le conférencier, un griot chroniqueur, expliquant les patronymes du peuple Mandingue.

Il a retracé le parcours historique de leurs 12 ancêtres vivant dans le Ghana ancien avant de préciser que les titres honorifiques qu’ils portaient émanent de leurs principales activités.

Cette conférence a permis au public de connaître la signification des noms Mandingues, de recevoir aussi la Charte de Kurukan-Fuga, dans l’actuel cercle de Kangara (République de Mali), adoptée et promulguée après la bataille de Kirina pour régir la vie de ce peuple.

Placée sous le thème “L’origine des noms dans le Mandingue et la Sikanouya”, cette activité est initiée par l’association Massarena de Bamako présidée par Dr Etienne Pascal Keita.

(AIP)