Réintégration des victimes: Un mémorandum d’accord signé vendredi

Le ministre de la Solidaritu00e9, de la Cohu00e9sion sociale et de la Lutte contre la pauvretu00e9, Mariatou Konu00e9, lu2019ambassadeur allemand, Michau00ebl Grau (documents en main) et le repru00e9sentant ru00e9sident du Pnud, Luc-Jou00ebl Gru00e9goire, heureux de la signature du mu00e9morandum du2019accord.
Le ministre de la Solidaritu00e9, de la Cohu00e9sion sociale et de la Lutte contre la pauvretu00e9, Mariatou Konu00e9, lu2019ambassadeur allemand, Michau00ebl Grau (documents en main) et le repru00e9sentant ru00e9sident du Pnud, Luc-Jou00ebl Gru00e9goire, heureux de la signature du mu00e9morandum du2019accord.
Le ministre de la Solidaritu00e9, de la Cohu00e9sion sociale et de la Lutte contre la pauvretu00e9, Mariatou Konu00e9, lu2019ambassadeur allemand, Michau00ebl Grau (documents en main) et le repru00e9sentant ru00e9sident du Pnud, Luc-Jou00ebl Gru00e9goire, heureux de la signature du mu00e9morandum du2019accord.

Réintégration des victimes: Un mémorandum d’accord signé vendredi

La mise en route de la deuxième phase de ce projet s’est matérialisée le vendredi 12 juillet, par la signature d’un mémorandum d’accord entre le gouvernement ivoirien, la République fédérale d’Allemagne et le Pnud. C’est au cabinet, au Plateau, du ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné, représentant l’Etat ivoirien, que cette convention a été signée.

Luc-Joël Grégoire, représentant-résident du Pnud en Côte d’Ivoire, a indiqué que la phase 2 de cette initiative permettra les interventions de cohésion sociale et la coexistence pacifique à travers le renforcement du dialogue communautaire et un accès amélioré des populations à des infrastructures sociales. Il a précisé que cette seconde phase a une durée de 32 mois. « Lancée en 2017, cette initiative conjointe vise à combler le gap des besoins de nombreuses personnes déplacées et retournées dans la dynamique de la lutte contre la pauvreté, de renforcement de la cohésion sociale et de prévention de nouveaux déplacements », a-t-il informé.

Luc-Joël Grégoire a remercié la République fédérale d’Allemagne pour la confiance renouvelée au Pnud en vue d’accompagner la réintégration socio-économique des retournés et soutenir les interventions de cohésion sociale dans les zones de retour.

L’ambassadeur allemand, Michaël Grau, s’est félicité de l’implication de son pays dans ce projet instructif et d’accompagnement.

Le ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné, a salué la signature de ce mémorandum d’accord qui permettra d’accroître l’assistance portée à toutes ces personnes qui, du fait de la crise, s’étaient réfugiées hors de la Côte d’Ivoire ou avaient quitté leurs lieux d’habitations ou de résidences, de retourner sur leurs bases.

« Le Président de la République, Alassane Ouattara, a ouvert ses bras à toutes les personnes qui ont saisi sa main tendue. La quasi-totalité des réfugiés sont rentrés au pays. Des projets sont même mis en œuvre pour ceux-ci par le gouvernement et ses partenaires dont le Pnud, le Hcr, toutes les agences des Nations unies avec le financement de plusieurs bailleurs de fonds dont la République fédérale d’Allemagne », a-t-elle fait savoir. Avant de préciser que c’est presque 3 milliards de FCfa qui sont décaissés au terme de la signature de ladite convention en direction des personnes qui ont accepté de retourner sur leurs anciens lieux de résidence. Cela, en vue de leur permettre de créer des activités rémunératrices de revenu. « Tout ceci, pour leur permettre de vivre auprès de leurs familles et de retrouver leur dignité », a-t-elle expliqué.

KANATÉ MAMADOU

LES + POPULAIRES
Opération ‘‘100.000 dépistés’’ : La Fondation Orange CI apporte son soutien à la Société Ivoirienne de Cardiologie d’Abidjan Environnement : Des foyers améliorés réduisent la consommation de bois Axe Bouna-Doropo: Un car se renverse à Bromakoté, plusieurs victimes