Économie portuaire: Tanger Med triple sa capacité et devient N°1 en Méditerranée

Économie portuaire: Tanger Med triple sa capacité et devient N°1 en Méditerranée

Tanger, à l’extrémité nord du Maroc, a l’avantage unique de s’ouvrir à la fois sur l’Atlantique et la Méditerranée et de faire face au détroit de Gibraltar distant de moins de 15 km. C’est à cet endroit stratégique que le roi Mohammed VI a choisi de bâtir un hub portuaire d’envergure mondiale : le Port Tanger Med. Mis en service en 2007, Tanger Med reçoit chaque semaine en moyenne 43 navires à containers sur ses 1 600 mètres de quais.

Un trafic qui lui permet d’être connecté à 77 pays et à 186 ports dans le monde (dont 37 en Afrique). Ce qui a permis au Maroc de s’installer sur la scène maritime internationale, en passant de la 83ème place à la 17ème dans le classement de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced).

Au niveau des opérations portuaires, le port Tanger Med1 a traité en 2018 3,4 millions de containers, ce qui le positionnait déjà comme premier port en Afrique, devant l’égyptien Port Saïd sur le canal de Suez, et le sud-africain Durban à la pointe sud du continent.

Vendredi, dans l’enceinte du complexe portuaire, Son Altesse royale le Prince Moulay el Hassan représentant Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Que Dieu l’Assiste) a présidé la cérémonie de lancement officiel des opérations portuaires du port Tanger Med 2, extension du premier port déjà arrivé à saturation.

Le nouveau port, qui comporte deux nouveaux terminaux à containers d’une capacité additionnelle de 6 millions de containers EVP, vise à faire du complexe portuaire de Tanger Med un hub pour les flux logistiques et le commerce international. Avec Tanger Med2, le complexe dispose dorénavant d’une capacité totale de plus de 9 millions de containers. Ce qui en fait, d’office, le premier port de Méditerranée, devant Valence et Algésiras en Espagne.

Avec ses 2 800 mètres de quais, le Tanger Med2 peut désormais accueillir, concomitamment, sept géants des mers, ces navires porte-containers de 400 mètres de longueur. Une fierté pour les Tangérois dont la région fait l’objet d’une sollicitude constante du Roi Mohammed VI. Sa Majesté en a fait un pôle majeur de développement et d’industrialisation du royaume, une plaque tournante au carrefour de l’Europe et de l’Afrique, et d’autres continents reliés dans des délais record.

Prenant la parole à l’occasion de la cérémonie d’inauguration,  le président de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (créée pour gérer le complexe suivant un modèle innovant et intégré), Fouad Brini, a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné la pertinence de la Vision royale pour ce projet stratégique et le choix juste du Souverain de son implantation sur le Détroit, à la croisée des routes maritimes.

Exposant les perspectives du développement de Tanger Med à l’horizon 2025,  M. Brini a présenté un ambitieux nouveau programme d’investissements de 9 milliards de Dirhams (1 euro=environ 15 dirhams) qui vise à renforcer la compétitivité logistique à la fois marocaine et continentale et contribuer à promouvoir le rôle du Maroc comme acteur majeur dans les corridors logistiques mondiaux. Ce programme, a souligné l’orateur devant Son Altesse Royale et plusieurs membres du gouvernement marocain,  inclut des extensions des capacités de traitement portuaires et l’aménagement de nouvelles zones de facilitation pour accompagner la croissance des exportations marocaines, industrielles et agricoles.

La dynamique de développement que connaît la région septentrionale du Royaume, « véritable territoire d’opportunités, connaîtra une nouvelle accélération grâce au nouveau projet ambitieux de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, dont le développement se fera en parfaite synergie avec les projets portuaires et logistiques de Tanger Med ».

Le roi Mohammed VI est en réalité l'initiateur de tous les grands projets d'infrastructures qui font désormais du nord un pôle compétitif et promis à un bel avenir: le port Tanger-Med, premier port de Méditerranée en terme de capacités de traitement des containers; des zones franches; un nœud autoroutier reliant la région au reste du pays et une ligne TGV vers Casablanca.

Des réalisations saluées par les Tangérois, nombreux à vanter les mérites de ce roi qui a fait de leur région, naguère à la traîne, un des puissants leviers de la montée en puissance du Maroc sur la scène économique mondiale.

Valentin Mbougueng

LES + POPULAIRES
Opération ‘‘100.000 dépistés’’ : La Fondation Orange CI apporte son soutien à la Société Ivoirienne de Cardiologie d’Abidjan Environnement : Des foyers améliorés réduisent la consommation de bois Axe Bouna-Doropo: Un car se renverse à Bromakoté, plusieurs victimes