Huit (8) mois après l'amnistie: Les partisans de Gbagbo dénombrent "31 prisonniers politiques" encore incarcérés

Huit (8) mois après l'amnistie: Les partisans de Gbagbo dénombrent "31 prisonniers politiques" encore incarcérés

"A l’issue des différentes libérations, suite à l’ordonnance d’amnistie d’août 2018, et en tenant compte des mouvements continus d’arrestation (…) l’on dénombre à ce jour 31 prisonniers politiques", indique un rapport du parti de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo.

Le 06 août, M. Ouattara avait amnistié 800 prisonniers politiques, dont l'ex-première dame Simone Gbagbo, à l’exception de "60 personnes" présumées coupables de crimes de sang.

C’est au total "15 militaires et 16 civils" qui sont incarcérés. Sur les 31 personnes détenues, 18 sont à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, selon le document.

"Le nombre de personnes encore en détention sur le sol ivoirien (…) en lien avec la crise post-électorale est de quinze (15) militaires et neuf (9) civils. Soit un total de vingt-quatre (24) personnes", précise le bilan du FPI.

Le rapport fait état de "sept" personnes "acquittées", mais qui "demeurent en prison au Liberia".

Le FPI a demandé au gouvernement de communiquer sa liste des "60 personnes" n'ayant pas bénéficié de l'ordonnance d'amnistie.

Pour la réconciliation, "de nombreux pas restent à faire", estime cette frange du FPI, regrettant "une atmosphère tendue, aggravée par les inégalités sociales (qui) perdurent en Côte d’Ivoire".

Alerte Info

LES + POPULAIRES

Fonction publique/Opération contrôle physique de présence : La phase des réclamations s’ouvre le lundi 8 juin Réponse à la Covid-19 : Le chef de l'ONU appelle à la solidarité et à un "vaccin des peuples" contre le virus Covid-19 : L'OMS reprend les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine