Mobile Money/Augmentation des tarifs: Le gouvernement annonce des «sanctions»

Mobile Money/Augmentation des tarifs: Le gouvernement annonce des «sanctions»

"Ces différentes entreprises qui pratiquent ces mesures non autorisées seront sanctionnées à la mesure de l’infraction", a prévenu le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré.

Pour l’heure, selon le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, le gouvernement souligne qu’il laisse les déclarations faites par l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire  (Artci) et la Direction générale des impôts (Dgi), de faire ses effets. « Les déclarations datent seulement d’hier », affirme le ministre Sidi Touré.

Dans un communiqué publié le mardi 26 février, l’Artci a exigé « de tous les opérateurs de téléphonie mobile, l’arrêt immédiat » de l’application des nouveaux tarifs. « Les nouveaux tarifs constatés sur les services de transfert d’argent via mobile n'ont pas fait l’objet de communication préalable à l’Artci », a précisé le document.

De son côté, Abou Sié Ouattara, directeur général des impôts, a jugé que la « répercussion de nouvelles taxes sur les consommateurs est illégale ». Il a souligné que « l’article 14 de l’annexe fiscale 2019, n’institue aucune taxe nouvelle sur les transferts d’argent à la charge des consommateurs ».

Les nouveaux tarifs sur les transactions au niveau du mobile money annoncés par les opérateurs de téléphonie sont rentrés en vigueur le lundi 25 février 2019.

Edouard KOUDOU

edouard.koudou@fratmat.info

 

 

LES + POPULAIRES

Fonction publique/Opération contrôle physique de présence : La phase des réclamations s’ouvre le lundi 8 juin Réponse à la Covid-19 : Le chef de l'ONU appelle à la solidarité et à un "vaccin des peuples" contre le virus Covid-19 : L'OMS reprend les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine