6e édition du Festival international des balafons: Des stars mondiales annoncées à Abidjan

6e édition du Festival international des balafons: Des stars mondiales annoncées à Abidjan

Cette fête qui s’annonce haut en couleurs avec de grosses têtes mondiales du balafon chromatique (balafon traditionnel synthétisé et esthétiqué, accordé à demi-ton), verra la prestation des percussionnistes, chorégraphes, auteurs-compositeurs, chanteurs, balafonnistes, choristes et paroliers de la Côte d’Ivoire, la France, du Burkina Faso, du Cameroun.

Les grands axes dudit événement ont été dévoilés le vendredi 9 novembre, à l’Institut français d’Abidjan, par Ba Banga Nyeck, président du groupe Ba Banga Nyeck, association initiatrice du festival. « Co-organisé par l’Institut français de Côte d’Ivoire, le Goethe Institut d’Abidjan, la boîte à idée, le festibalafon 6 aura lieu à Abidjan les 28, 29 et 30 novembre », a annoncé le président de l’association Ba Banga Nyeck.

A l’en croire, trois dates et trois grands rendez-vous pleins de sons et de rythmes attendent les 1500 festivaliers annoncés. Il s’agit, notamment du concert public jeune (Musiques actuelles dans l’univers des balafons). C’est un concert offert aux jeunes publics (orphelins, centres sociaux culturels et écoles). Il va se dérouler à l’Institut français le 28 novembre.

Le même jour, dans la soirée, seront en spectacle au village Kiyi, le groupe Balako, Khalil Riad Matithia et Alain Tailly Glohi de Côte d’Ivoire.

Le compositeur français Pierre Charvet dans son œuvre triptyque « Come away », écrite pour Balafon Chromatique et musique électronique, sera en concert dénommé « O’Fortuna », le 29 novembre, à l’Institut français.

La journée du 30 novembre est réservée à un atelier musical à l’intention des étudiants et enseignants de l’Insaac. Il sera animé par Pierre Charvet et Adrian Salloum.

Le Festival international des balafons a démarré en 2014 à Abidjan. C’est une trouvaille du groupe Ba Banga Nyeck né en 2011 pour la valorisation et la modernisation des instruments traditionnels africains en général et des balafons en particulier avec les pratiques qui y sont liées.

Jean Bavane Kouika

 

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé