Transports à Abidjan: Une société arrive avec 1000 «bus à haut niveau de service»

Transports à Abidjan: Une société arrive avec 1000 «bus à haut niveau de service»

Transports à Abidjan: Une société arrive avec 1000 «bus à haut niveau de service»

Dans le secteur des transports abidjanais, une nouvelle société arrive avec des «bus à haut niveau de service ou en Anglais Bus rapid transit (Brt)». Il s’agit de l’opérateur SCANIA qui a présenté son projet au ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, le jeudi 7 juin 2018 à Abidjan-Plateau.

A terme, SCANIA a prévu de livrer 1 000 bus à la Côte d’Ivoire. Dans le cadre de la phase pilote, l’entreprise envisage d’acheminer 500 d’entre eux à Abidjan «d’ici quelques années». Les Brt, selon le groupe, sont en fait «des bus qui circulent sur des voies dédiées ». Pour y parvenir, la société ambitionne dans un premier temps de « réaliser rapidement des infrastructures » avec des investissements.

L’objectif, pour le Directeur général Afrique de l’Ouest, Fredrik Morsing, est de « rendre les transports en commun plus intéressants que les véhicules privés. Il faut que les gens laissent leurs voitures à la maison quand ils veulent se déplacer. C’est ce qui se passe dans les grandes villes du monde ». Et d’ajouter : « Demain, on ne pourra plus rouler en voiture. Ce temps est passé. J’espère qu’Abidjan, la plus grande ville de la Côte d’Ivoire, va emprunter ce chemin ».

Le ministre de l’Economie et des Finances a suggéré à son hôte du jour de prendre en compte deux éléments dans l’implémentation du projet : « le besoin de mobilité et le besoin de modernité ».

Edouard Koudou

edouard.koudou@fratmat.info

(Source ministère de l’Economie et des Finances)

 

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance