Arrestation des braqueurs de la SOTRA: Les fins limiers félicités par le Chef de l’État

Arrestation des braqueurs de la SOTRA: Les fins limiers félicités par le Chef de l’État

Arrestation des braqueurs de la SOTRA: Les fins limiers félicités par le Chef de l’État

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a effectué, le mardi 7 novembre, une visite dans trois unités d’investigation et d’intervention de la police nationale. À savoir le Centre de coordination et des décisions opérationnelles (Ccdo), la direction des traces technologiques (ditt) et la direction de la police criminelle (dpc). À cette occasion, le ministre Sidiki Diakité a, au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, félicité le personnel desdites unités pour l’arrestation des auteurs de l’attaque du fourgon de la Société des transports abidjanais (Sotra) perpétrée, récemment, à port-Bouët.

Le ministre a traduit la reconnaissance du Chef de l’État aux agents pour le travail accompli. En plus du message de félicitations du Chef de l’État, Sidiki Diakité a exhorté les agents à mettre l’accent sur la notion de police d’investigation. Il a fait remarquer que cette technique de police est beaucoup plus moderne. Elle peut inscrire la police ivoirienne parmi les plus grandes polices du monde. Le ministre a également réaffirmé sa détermination à soutenir les efforts des agents en charge de la sécurité. « Quand vous mettez fin à l’activité criminelle d’un individu, vous soulagez les honnêtes citoyens. C’est ce qui fait la noblesse de votre activité. C’est pourquoi vous aurez notre soutien chaque fois que cela sera nécessaire », a-t-il assuré.

Le directeur général de la police nationale, Kouyaté Youssouf, a souhaité une augmentation de l’effectif et des moyens pour mieux quadriller la ville d’Abidjan

 

DANIEL ASSOUMAN

Correspondant

LES + POPULAIRES

Nuit du destin: Des prières pour la paix et la cohésion à Bondoukou 100 ans du Rotary en Afrique: Marie-Irène Richmond Ahoua distinguée parmi 13 personnalités Messe d’action de grâce/Mgr Bruno Yedoh Essoh: «La réconciliation est une œuvre des grands hommes»