Education inclusive :Cap sur une intégration massive des enfants handicapés dans les classes ordinaires

Kandia Camara su2019est engagu00e9e u00e0 promouvoir lu2019u00e9cole inclusive.
Kandia Camara su2019est engagu00e9e u00e0 promouvoir lu2019u00e9cole inclusive.
Kandia Camara su2019est engagu00e9e u00e0 promouvoir lu2019u00e9cole inclusive.

Education inclusive :Cap sur une intégration massive des enfants handicapés dans les classes ordinaires

Education inclusive :Cap sur une intégration massive des enfants handicapés dans les classes ordinaires

La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara,  a appelé à une intégration massive, voire totale des enfants porteurs de handicap (sourds, aveugles…) dans les classes ordinaires. C’était au cours d’une journée de réflexion et de promotion de l’éducation inclusive organisée le 2 août, à Cocody, par la direction des écoles, lycées et collèges de ce département ministériel.

Au regard des résultats satisfaisants enregistrés sur quatre années d’expérimentation, Kandia Camara a invité la communauté nationale et internationale à s’approprier ce concept d’école inclusive.  Ce, en vue de créer une dynamique d’adhésion et de participation qui entre dans la mise en œuvre de la politique de scolarisation obligatoire des enfants de 6 à 16 ans décidée par le gouvernement.

Selon la direction des écoles, lycées et collèges, avec le concours de l’École nationale supérieure de statistique et d'économie appliquée (Ensea), les quatre années d’expérimentation (2014-2017) de l’école inclusive qui a pris la forme d’un projet pilote ont permis l’intégration de 82 enfants sourds dont 30 filles. Cette année, la première cohorte de ces enfants parvenue en classe de Cm2, au nombre de 12, a réussi à 100% à l’examen du Cepe et de l’entrée en 6e.

Ainsi, ces 12 admis, leurs encadreurs et les personnes âgées ayant réussi aux examens du Cepe et du Bepc, au titre de cette session, ont reçu des distinctions des mains de la ministre Kandia Camara. 

Pour la ministre de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, Pr Mariatou Koné, la promotion de l’école inclusive participe non seulement à la cohésion et au bien-être social. Mais également à l’épanouissement des enfants porteurs d’un handicap qui se sentent socialement intégrés.

NARCISSE ANGAN

fratmat.info

LES + POPULAIRES

Covid-19 : Dure, dure la vie des étudiants handicapés en cité universitaire Yopougon : Un véhicule de la gendarmerie incendié par des individus non identifiés (Communiqué) Poursuite de la sensibilisation contre le Covid-19: Les journalistes scientifiques appelés à livrer de nouveaux messages