Entrepreneuriat et recherche scientifique: Samuel Sévi remporte “Falling Walls Lab Abidjan 2017”

Samuel Su00e9vi remporte u201cFalling Walls Lab Abidjan 2017u201d.
Samuel Su00e9vi remporte u201cFalling Walls Lab Abidjan 2017u201d.
Samuel Su00e9vi remporte u201cFalling Walls Lab Abidjan 2017u201d.

Entrepreneuriat et recherche scientifique: Samuel Sévi remporte “Falling Walls Lab Abidjan 2017”

Entrepreneuriat et recherche scientifique: Samuel Sévi remporte “Falling Walls Lab Abidjan 2017”

Avec son projet « Protège tasse à latex d’hévéa » (un dispositif de protection de la production de l’hévéa contre les eaux de pluie), le jeune entrepreneur Gbekpon Samuel Sévi N’Guessan (23 ans) est l’heureux gagnant de la première édition de “Falling Walls Lab Abidjan 2017”.

Lauréat du prix du jeune inventeur Pasres 2015, il a été désigné vainqueur de la finale nationale par un jury issu du milieu universitaire et celui de l’industrie, devant Epher Golly (2è) et Pierre Nahoua (3è). C’était le 29 juin, à Abidjan-Plateau.

Le gagnant raconte qu’en vacances au village, il a inventé cette solution pour aider son grand-père à faire face à la perte de sa récolte d’hévéa, du fait de la pluie. Un genre de parapluie en caoutchouc accroché au tronc de l’arbre juste au-dessus du récipient qui recueille le latex. Mais le faisant, il ne savait pas qu’il venait de trouver une solution qui allait aider tous les planteurs d’hévéa.

C’est donc lui qui représentera la Côte d’Ivoire à la finale mondiale 2017 qui aura lieu le 8 novembre 2017,  à Berlin (en Allemagne).

« Falling Walls lab » est une compétition internationale organisée par la Fondation « Falling Walls » (une Fondation allemande) offrant aux participants (étudiants, doctorants, post-doctorants et chercheurs) la possibilité de présenter des travaux de recherche scientifique, innovations ou solutions de recherche pour les entreprises. Toutes les disciplines sont concernées: agriculture, médecine, économie, ingénierie, sciences humaines, etc.

Les critères sont: le facteur innovateur, la pertinence de l’impact, la structure et la performance. Il se déroule, chaque année, dans plus de 50 pays et le gagnant au niveau de chaque pays se qualifie pour la finale à Berlin (Allemagne).

« Falling Walls lab Abidjan » a été organisé par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, partenaire au niveau national de la Fondation « Falling Walls », en collaboration avec l’Escae de l’Inp-Hb de Yamoussoukro, le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, le ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des Pme, Platine communication et Jokkolabs. Ce, en vue de la promotion de l’entrepreneuriat dans le domaine de la recherche scientifique en Côte  d’Ivoire.

Selon Inge Herbert, directrice Afrique de l’ouest  de la Fondation Friedrich Naumann, « le concours a duré trois mois. Une quarantaine de projets ont été réceptionnés. Une trentaine de porteurs de projets  ont été soumis à un coaching et parmi eux 16 candidats qui ont été retenus pour la finale ».

Aussi s’est-elle félicitée du niveau de la compétition d’Abidjan. Selon elle, il y a eu des projets vraiment intéressants susceptibles de créer des emplois et des revenus. C’est pourquoi, elle a encouragé les jeunes ivoiriens à préférer l’entrepreneuriat et à l’initiative privée plutôt que la politique de la main tendue.

Eugène YAO
eugene.yao@fratmat.info   

LES + POPULAIRES

Communiqué du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique: «Point sur la situation de la Covid-19 au 19/01/2021» Adjamé : Le maire Soumahoro Farikou offre une ambulance médicalisée à l'hôpital général Formation professionnelle/Ange Léonid Barry-Battesti (secrétaire général du Fdfp): ‘‘En 2020, nous avons remboursé 9,7 milliards de FCfa aux entreprises et cabinets de formation’’