Coopération: L’Ambassadeur du Nigeria présente ses lettres de créances à Alassane Ouattara

 Lu2019Ambassadeur du Nigeria pru00e9sente ses lettres de cru00e9ances u00e0 Alassane Ouattara
Lu2019Ambassadeur du Nigeria pru00e9sente ses lettres de cru00e9ances u00e0 Alassane Ouattara
Lu2019Ambassadeur du Nigeria pru00e9sente ses lettres de cru00e9ances u00e0 Alassane Ouattara

Coopération: L’Ambassadeur du Nigeria présente ses lettres de créances à Alassane Ouattara

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Coopération : L’Ambassadrice du Nigeria présente ses lettres de créance à Alassane Ouattara

La nouvelle Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérale du Nigeria près la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Abidjan,  Mme  Ifeoma Jacinte Akabogu-Chinwuba, a présenté ses  lettres de créance au Président ivoirien, Alassane Ouattara, le jeudi 9 janvier au Palais de la Présidence d’Abidjan-Plateau.

A sa sortie d’audience, la diplomate a salué l’excellente relation qui existe entre le Président du Nigeria Goodluck Jonathan et celui de la Côte d’Ivoire.

Elle a tenu à souligner que son pays entretient,depuis de longues années, de très bonnes et cordiales relations avec la Côte d’Ivoire. 

« Notre mission va consister à continuer à travailler assidûment pour raffermir l’excellente relation entre les deux pays. Mieux, nous allons explorer d’autres domaines de collaborations », a-t-elle indiqué. Avant de souligner que l’économie sera le secteur d' activité sur lequel les deux pays comptent travailler.

 Mme Ifeoma Jacinte Akabogu-Chinwuba a une expérience de 30 ans acquis au ministère des Affaires étrangères du Nigeria. Elle parle et écrit le Français et l’Anglais.

La nouvelle Ambassadrice du Nigeria en Côte d’Ivoire est experte en matière de Genre et trafique humain. Elle est auteure de quatre œuvres littéraires.

Théodore Kouadio

Theodore.kouadio@fratmat.info

 

 

LES + POPULAIRES
Kouyaté Youssouf aux chefs de service: «Appropriez-vous la matrice d’action au titre de l’année 2020» Médecine traditionnelle : Des praticiens formés en ethnomédecine chinoise Alépé : Des sinistrés des inondations plaident pour leur recasement