Téléphonie mobile: Le ministre Koné Bruno interpelle les opérateurs sur les désagréments

Le Ministre de la Poste et des Tic Bruno Konu00e9
Le Ministre de la Poste et des Tic Bruno Konu00e9
Le Ministre de la Poste et des Tic Bruno Konu00e9

Téléphonie mobile: Le ministre Koné Bruno interpelle les opérateurs sur les désagréments

Téléphonie mobile: Le ministre Koné Bruno interpelle les opérateurs sur les désagréments

"Jusqu’à hier, une personnalité au-dessus de moi, et vous savez qu’il n’y en a pas beaucoup, s’est fortement plainte des désagréments qu’elle avait dans l’utilisation des services 3G". Ces propos, le ministre de la Poste et des Tic, Koné Bruno, les a tenus lors d’une visite de travail au siège d'une des maisons de téléphonie au Plateau ce lundi.

"C’est récurrent. Il y a trois ou six mois, nous avons pu vous excuser en évoquant le fait que vous étiez encore en installation. Six mois après, il est difficile de continuer à dire que vous êtes dans la phase de paramétrage et d’optimisation de vos réseaux", a martelé le ministre qui ne comprend toujours pas la persistance des désagréments.

Selon lui, les maisons de téléphonie doivent améliorer la qualité de leur service pour mettre fin aux plaintes massives enregistrées récemment. "La première zone d’insuffisance est le problème de qualité de service. Il n’y a pas de jour où nous n’entendons pas de critiques sur la mauvaise qualité des services des téléphonies mobiles", a-t-il indiqué.

Bruno Koné a, cependant, montré l'importance du secteur de la télécommunication. Il occupe la deuxième place en terme de contribution au budget, après l’agriculture. Soit un taux de contribution de 7% au Produit intérieur brut (Pib).

Il ajoute que cette contribution doit susciter l’obligation d’avoir les meilleurs rapports possibles avec les opérateurs de téléphonie mobile.

 

Kamagaté Issouf

Issouf.kamagate@fratmat.info

 

 

LES + POPULAIRES

Covid-19 : Le colonel-major Touré Hervé (Vetcho) offre 1000 cache-nez aux établissements scolaires de Katiola Bilan du GSPM du mois de mai: 3310 interventions, 2877 victimes dont 64,89 % d’accidents de la circulation Bondoukou : Le Commandant supérieur s'entretient avec les gendarmes